Etude du role des recepteurs dopaminergiques d#3, neurotensinergiques nt#1 et cannabinoides cb#1 dans le controle des processus motivationnels chez le rat

par FREDERIQUE CHAPERON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marie-Hélène Thiébot.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de ce travail a ete d'examiner chez le rat les consequences de la mise en jeu de certains des mecanismes qui controlent la transmission dopaminergique, dans les comportements associes a la fonction plaisir/deplaisir. A tres faibles doses, les agonistes preferentiels des recepteurs d#3 (7-oh-dpat, quinelorane, l-etrabamine) exercent une action aversive propre et reduisent la perception du caractere appetitif de la nourriture. Inversement, administre a faible dose, un antagoniste preferentiel des recepteurs d#3 (l-nafadotride), depourvu de propriete renforcante intrinseque, potentialise la preference de place conditionnee (cpp) induite par la nourriture. Ces resultats suggerent que les mecanismes neurobiologiques qui interviennent dans les systemes de recompense sont controles negativement par les recepteurs d#3. Dans une procedure de reinstallation d'une reponse operante eteinte, le comportement de recherche active d'un renforcement positif sollicite l'activation des recepteurs d#2/d#3. Ceci indique que les processus motivationnels mis en jeu dans les 2 situations experimentales ne sont pas equivalents et qu'ils sont controles par des mecanismes da differents. Parmi les systemes neuronaux qui modulent la transmission da, le systeme neurotensinergique ne semble pas participer au controle de l'activite des systemes de recompense. En revanche, un antagoniste selectif des recepteurs cb#1 (sr 141716) s'oppose a l'etablissement d'une cpp induite par la nourriture et par divers psychotropes (morphine, cocaine). Une etape cannabinoide assuree par les recepteurs cb#1 parait donc necessaire au declenchement et au maintien de comportements associes a des effets plaisants. Les processus mis en jeu dans la perception de la valeur motivationnelle d'un renforcement semblent donc pouvoir etre regules d'une part via les recepteurs dopaminergiques d#3 et d'autre part via des mecanismes de controle tels que les systemes cannabinoides.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 220 P.
  • Annexes : 235 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.