Etude de la regulation de bfr2 un suppresseur multicopie de la letalite induite par la brefeldine a, et de son produit, chez la levure saccharomyces cerevisiae

par SANDRINE CHABANE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Daniel Blangy.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La brefeldine a (bfa) est un metabolite fongique qui, dans les cellules de mammiferes et chez la levure saccharomyces cerevisiae, induit une inhibition rapide du transport proteique entre le reticulum endoplasmique (re) et l'appareil de golgi, la disparition de l'appareil de golgi et la redistribution des proteines golgiennes vers le re. La levure a donc ete utilisee pour identifier des genes potentiellement impliques dans le mecanisme d'action de la bfa. Le gene bfr2 a ainsi ete isole comme un suppresseur multicopie de l'effet letal de la bfa dans un mutant de permeabilite membranaire erg6, sensible a cette drogue. Bien que la surexpression de bfr2 n'engendre pas de phenotype secretoire, elle supprime partiellement le defaut de croissance de 4 mutants de secretions bloques au niveau du bourgeonnement ou du ciblage des vesicules en transit entre le re et l'appareil de golgi. Bfr2 est un gene essentiel qui code pour une proteine hydrophile de 61,17kda, contenant 2 motifs coiled-coil potentiels dont un tres acide. L'expression de ce gene est particuliere : le niveau d'arnm augmente d'un facteur 5 lors d'un choc thermique froid, et d'un facteur 3 lors d'un reapprovisionnement en nutriments quand les cellules, bloquees en phase stationnaire dans un milieu de culture epuise, sont diluees dans un milieu de culture neuf. Ensuite, le niveau d'arnm retourne a son niveau de base avant d'augmenter legerement a nouveau quand les cellules arrivent en fin de phase exponentielle. La premiere augmentation de transcription n'est pas due a un compose toxique present dans le milieu de culture neuf, ni a la reprise synchrone des cellules lors de la phase de latence. Bfr2p est synthetisee suite a cette premiere augmentation et n'est pas produite ensuite, puis elle est finalement degradee lorsque la croissance cellulaire ralentie, pour atteindre un niveau non detectable quand les cellules sont dans un milieu qu'elles ont epuise en une ou plusieurs substances. Dans des conditions ou la phase exponentielle est maintenue constante, le niveau intracellulaire de bfr2p reste constant. Cela laisse a penser que bfr2p serait essentielle pour la croissance et la proliferation cellulaire, alors qu'elle serait toxique ou non necessaire dans des conditions de croissance limitees en nutriments.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 278 P.
  • Annexes : 276 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.