Excitations individuelles et collectives des noyaux superdeformes de la region de masse 190

par SANDRA BOUNEAU

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de FAYCAL AZAIEZ.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail de these porte sur l'etude des differents modes d'excitation, individuels et collectifs, des noyaux superdeformes (sd) de la region de masse 190. Cinq noyaux ont ete etudies au cours de ce travail. L'etude des noyaux sd, #1#9#3ti et #1#9#5#, #1#9#6#, #1#9#7bi, nous a fourni des informations concernant les excitations individuelles autour des gaps sd proton z=80, 82 et neutron n=112. En revanche, l'etude du noyau pair sd #1#9#6pb revele des etats sd excites batis sur des modes collectifs de vibration. Concernant les deux bandes sd connues de l'isotope #1#9#3ti, une analyse de leurs proprietes magnetiques a permis d'identifier l'orbitale intruse proton i#1#3#/#2 sur laquelle elles sont baties. La comparaison de leur moment d'inertie dynamique avec celui des bandes sd des noyaux voisins, en fonction de la frequence de rotation, a permis de separer experimentalement les contributions relatives de l'appariement proton et neutron a l'augmentation des moments d'inertie dynamiques de la majorite des bandes sd de cette region de masse. L'observation de plusieurs transitions gamma de haute energie (environ 3 mev) reliant les etats sd de ces deux bandes aux etats normalement deformes (nd) de #1#9#3ti a permis de fixer l'energie d'excitation de ces deux bandes par rapport au puits nd. Enfin, les trois nouvelles bandes sd decouvertes dans ce noyaux ont ete interpretees en terme d'excitations individuelles du proton celibataire sur des etats identifiables au-dessus du gap sd proton z=80. La decouverte d'une bande sd dans chacun des isotopes, #1#9#5#-#1#9#7bi, a fourni la premiere preuve experimentale de la persistance du phenomene de superdeformation des noyaux au-dela de l'effet de couches z=82. L'analyse du noyau pair sd, #1#9#6pb, a mis en evidence la decroissance des trois bandes excitees sd de ce noyau vers la bande sd fondamentale. Cette decroissance s'effectue via des transitions gamma de type dipolaire. Ces observations suggerent qu'il est necessaire d'evoquer une interpretation mettant en jeu des modes collectifs de vibration pour rendre compte de ces faits experimentaux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 248 P.
  • Annexes : 95 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.