Isolement et caracterisation de nouveaux genes cibles de l'oncogene c-jun : regulation de l'expression de trois proteines matricellulaires au cours de la transformation des fibroblastes de rat

par AMEL METTOUCHI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Bernard Binetruy.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le facteur de transcription c-jun presente un potentiel oncogenique dans les cellules de mammiferes, que ce soit seul dans des lignees etablies, ou en cooperation avec l'oncogene ha-ras* dans des fibroblastes embryonnaires de rat en culture primaire (ref). Dans le but de definir les genes cibles de c-jun impliques dans la transformation cellulaire, le criblage d'une banque d'adnc issus de ref a ete mene de facon comparative avec des sondes d'adnc synthetisees a partir de cellules en conditions controles ou apres surexpression transitoire de c-jun. Parmi les sequences differentiellement regulees, nous avons identifie plusieurs genes codant pour des proteines de la matrice extracellulaire : sparc, thrombospondine 1 (tsp1) et tenascine-c (tn). Ces trois proteines possedent des proprietes anti-adhesives et de regulateurs de la croissance cellulaire. Bien que le role de la tn soit encore largement incompris, la contribution de la sparc et de la tsp1 dans la regulation de l'angiogenese est un phenomene bien decrit. Nous avons pu etablir dans un premier temps que la surexpression transitoire de c-jun dans les ref ou dans la lignee etablie fr3t3, ainsi que dans les cellules fr3t3 apres transformation par surexpression stable de l'oncogene c-jun, aboutit a une repression de l'expression de la sparc et de la tsp1. Cette repression est mediee par un facteur diffusible secrete en reponse a la surexpression transitoire ou stable de c-jun. L'expression de la tn est stimulee en reponse a la surexpression transitoire de c-jun dans les cellules primaires (ref) ou etablies (fr3t3). C-jun active le promoteur de la tn par l'intermediaire d'un mecanisme de cooperation entre c-jun et la sous-unite p65 du facteur nf-kb, impliquant des sites de liaison de gcn4 et de nf-kb au sein du promoteur de la tn. A l'inverse, la surexpression stable de c-jun seul dans les fr3t3 ou en presence de ha-ras* dans les ref, associee a la transformation cellulaire, s'accompagne d'une forte repression de l'expression de la tn. Cette regulation opposee suggere un role de la tn a la fois dans l'etablissement et dans le maintien du phenotype tumoral.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 177 P.
  • Annexes : 272 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1997 133
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.