Organisation anatomique et fonctionnelle des ganglions de la base dans les syndromes parkinsoniens du primate humain et non-humain

par RICHARD LEVY

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Étienne Hirsch.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'amelioration de la prise en charge des patients atteints de maladie degenerative des ganglions de la base, telle que la maladie de parkinson, est en etroite relation avec la progression du savoir concernant les bases physiopathologiques de ces affections. Dans ce but, il parait important de mieux comprendre la cascade d'evenements survenant en aval de la denervation nigro-striatale dans les syndromes parkinsoniens et, en consequence, d'en inferer du fonctionnement normal du systeme des ganglions de la base. Afin d'etudier l'activite de neurotransmission au sein des ganglions de la base dans les syndromes parkinsoniens, nous avons analyse l'expression des arn messagers codant pour l'enzyme de synthese du gaba (la decarboxylase de l'acide glutamique) et pour les neuropeptides substance p et methionine-enkephaline au cours de syndromes parkinsoniens de l'homme (au cours de la maladie de parkinson et de la paralysie supra-nucleaire progressive) et dans un modele animal de denervation nigro-striatale chez le singe intoxique par le mptp. Les donnees obtenues au cours de cette etude nous ont donc permis : 1) de re-evaluer de maniere critique le modele actuellement admis d'organisation anatomique et fonctionnelle des ganglions de la base ; 2) de mettre en evidence l'existence de phenomenes de compensation a long-terme dans les maladies degeneratives chroniques les eloignant des modeles animaux de destruction aigues de la voie nigro-striatale ; 3) d'evaluer les effets a l'echelle neurobiochimique de la l-dopa sur les systemes neuronaux en aval de la denervation nigro-striatale et de lier ces effets aux modifications cliniques observees apres la prise de l-dopa ; 4) d'analyser les differences neuropathologiques et neurobiochimiques entre les differentes affections des ganglions de la base, en particulier entre la maladie de parkinson et la paralysie supra-nucleaire progressive. Cette analyse permet d'apporter des eclaircissements sur les raisons de la non-reactivite a la l-dopa au cours de la paralysie supra-nucleaire progressive. Enfin, loin de repondre de maniere definitive a tous les problemes souleves par les resultats obtenus et leur signification, cette these participe a la reflexion sur la physiopathologie des syndromes parkinsoniens et prend la mesure du vaste champ de recherche qu'il reste a defricher.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 280 P.
  • Annexes : 450 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.