Structure tridimensionnelle d'une elicitine secretee par phytophthora cryptogea

par SANDRINE FEFEU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de ERIC GUTTET.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La cryptogeine est une proteine d'environ 10 kda appartenant a la famille des elicitines et secretee par le champignon phytophthora cryptogea. Les elicitines agissent sur des diverses plantes telles que le tabac, la tomate, la pomme de terre, le poivron et le radis. Elles induisent une formation de necroses foliaires dans les tissus de ces plantes ainsi qu'une resistance contre les pathogenes du radis et du tabac. Sur les plants de tabac, la cryptogeine induit une resistance contre le phytopathogene phytophthora nicotianae, agent de la maladie du pied noir. Les structures secondaires de la cryptogeine ont ete identifiees par resonance magnetique nucleaire. La cryptogeine est composee de 5 helices, un petit feuillet antiparallele et comprend trois ponts disulfures. La structure tridimensionnelle de la cryptogeine presente un coeur hydrophobe et une cavite hydrophobe creee par l'agencement du feuillet et d'une boucle. Des etudes comparatives des sequences des elicitines montrent l'importance du residu 13 dans la modulation de l'activite necrotique, ainsi que la conservation des residus formant la cavite hydrophobe. Le residu 13 est expose au solvant et est dans une disposition adequate pour la fixation d'un ligand sans modification structurale. Des spectres roesy hors resonance hsqc ont permis de mesurer les vitesses d'echange des protons amides avec le solvant dans une echelle de temps de l'ordre de la milliseconde. Ces experiences mettent en evidence l'instabilite de deux helices impliquant les residus 86-98 et 22-30. La connaissance de la structure tridimensionnelle de la cryptogeine et la mise en evidence des mouvements qui l'affecte sont des etapes importantes pour mieux comprendre le mecanisme de l'activite biologique des elicitines.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 216 P.
  • Annexes : 99 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.