Immortalisation des cellules epitheliales digestives par l'oncogene grand t de sv40 : consequences sur la transformation, la differenciation et l'effet antiproliferatif du tgf1

par SIHAM DJELLOUL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Christian Gespach.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous demontrons ici que l'immortalisation de cellules epitheliales isolees de l'estomac ou de l'intestin chez le rat (modeles rgc et eski), apres infection par des retrovirus recombinants pour le sv40lt, est associee a l'emergence de cellules epitheliales 1) relativement indifferenciees et possedant certains determinants specifiques de l'epithelium digestif 2) capables de resister aux effets antiproliferatifs du tgf. Cependant, la differenciation enterocytaire est compatible avec le transfert de sv40lt et la perte de l'anti-oncogene p53 dans les cellules coliques humaines caco-2, suggerant ainsi que cet oncogene viral a un effet permissif quand il est introduit dans des cellules epitheliales digestives deja differenciees et un effet represseur de la differenciation quand il est introduit dans un compartiment de cellules normales, germinatives et indifferenciees. Le phenotype dominant de la differenciation enterocytaire dans les cellules caco-2 peut egalement s'expliquer par surexpression des anti-oncoproteines prb1 et prb2 qui forment des complexes moleculaires avec l'antigene sv40lt, et l'independance de ces cellules aux facteurs de croissance exogenes. La perte des effets antiproliferatifs du tgf engendres par le sv40lt et l'immortalisation cellulaire peut s'expliquer en partie par la reduction selective du nombre de recepteurs du tgf de type i, mais n'implique pas la perte de leur fonctionalite. Les recepteurs du tgf (types i et ii) retiennent la capacite d'activer : 1) la serine/threonine kinase p78, impliquee dans les effets antiproliferatifs du tgf, 2) les gtpases de la famille rho et la voie de jnk qui sont des elements intermediaires dans la transmission du signal transcriptionnel du tgf et de l'apoptose. Le sv40lt interfere avec la signalisation du tgf au niveau de l'element de reponse de l'inhibiteur de l'activateur du plasminogene pai-1 qui intervient dans les processus de remodelage de la matrice extracellulaire et l'invasion. L'ensemble de ces travaux ouvre de nouvelles perspectives sur l'elucidation et le controle des mecanismes impliques dans l'independance des tumeurs humaines aux facteurs de croissance et dans leur resistance aux effets antiproliferatifs du tgf.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 119 P.
  • Annexes : 346 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1997 66
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.