Interactions electrostatiques dans les couches de langmuir : adsorption des polyoxometalates

par NICOLAS CUVILLIER

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de FRANCIS RONDELEZ.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les interactions electrostatiques ont une importance considerable dans de nombreux systemes physiques : elles sont a longue portee. L'intensite de ces forces est en outre suffisamment intense pour qu'elles gouvernent l'organisation a grande echelle de nombreux systemes contenant des objets charges. Pour etudier ces forces dans une geometrie bien controlee, nous avons utilise une couche de langmuir chargee deposee a la surface d'un electrolyte comme systeme modele. Dans le cas d'un electrolyte ne contenant que des ions monovalents, nous avons verifie les predictions de la theorie classique de poisson-boltzmann et en particulier le profil de la double couche diffuse au voisinage de l'intervalle. Le cas des contre-ions multivalents de grandes tailles (comme prototype, nous avons choisi d'utiliser des polyoxometalates). Est beaucoup plus interessant. Par reflectivite x, nous avons mesure directement le profil de concentration des contre-ions au niveau de l'interface. Les contre-ions s'adsorbent sous la forme d'une couche d'epaisseur monomoleculaire et dense (la fraction volumique dans cette couche peut atteindre 70 %). De plus, le rapport (nombre de contre-ions contenus dans cette couche dense)/(nombre de charges electriques dans la monocouche) varie lineairement avec l'aire moyenne par molecule amphiphile. Ces resultats sont totalement incompatible avec les predictions de la theorie de poisson-boltzmann. Par contre, ils sont en parfait accord avec ceux prevus par une nouvelle theorie qui prend explicitement en compte la taille finie des contre-ions. Cette couche dense de polyoxometalates adsorbes a l'interface eau-air a pu etre transferee sur un substrat solide et caracterisee completement en vue d'applications ulterieurs.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 272 P.
  • Annexes : 108 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.