Clonage positionnel de la mutation progressive motor neuronopathy (pmn) de la souris : recherche de genes candidats

par ANA LUCIA BUENO BRUNIALTI

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de JEAN LOUIS GUENET.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Progressive motor neuronopathy (pmn) est une mutation recessive de la souris qui se caracterise par une paralysie progressive debutant au niveau des membres posterieurs et qui resulte d'une degenerescence des axones moteurs. Les individus affectes meurent entre le jour 50 et le jour 55 en consequence d'insuffisances respiratoires dues a une paralysie des muscles du diaphragme (schalbruch et al. ; 1991). Il semble donc que le gene en cause soit implique dans la survie ou l'integrite du motoneurone. Par consequent le clonage d'un tel gene permettra de mieux connaitre la biologie du motoneurone, et aura surement des consequences dans le traitement de maladies touchant l'integrite des motoneurones. Dans le but d'isoler ce gene par une approche de clonage positionnel, nous avons entrepris d'introduire ce gene dans une carte genetique moleculaire a haute resolution et haute densite. Nous avons realise cette carte a la fois avec des marqueurs moleculaires (microsatellites provenants du mit), et avec des marqueurs phenotypiques tels que les mutations extra-toe (xt), beige (bg) et pearl (pe) sur le chr 13 (brunialti et al. ; 1995). Nous avons d'abord localise la mutation, grace a un tres grand nombre de marqueurs du chr 13, les plus proches de pmn qui puissent etre. Nous avons localise ces marqueurs de maniere tres precise en typant un panel de 1. 000 echantillons d'adn provenant d'animaux issus d'un backcross entre les lignees c57bl/6 et seg (projet franco-britannique eucib). Cette procedure nous a permis d'estimer avec une tres grande precision la position de pmn sur le chr 13 de la souris. En utilisant des marqueurs phenotypique faciles a reconnaitre nous avons egalement montre que pmn etait tres etroitement lie a extra-toe (xt) et faiblement lie a pearl (pe). Nous avons construit trois stocks balances xt +/+ pmn, pe +/+pmn et bg +/+ pmn. La mutation pmn a ete decrite comme un des meilleurs modeles d'amyotrophie spinale (sma) de type werdnig-hoffman (schalbruch et al. ; 1991). Les resultats de notre travail de cartographie genetique a place le locus pmn hors de la region d'homologie du chr 13 de la souris avec le chr 5q de l'homme region dans laquelle le locus sma a ete cartographie, nous conduisants a penser que pmn n'est pas un homologue de la maladie de werdnig-hoffman.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 125 P.
  • Annexes : 124 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.