Etude des effets de quelques activateurs du plasminogene sur les fonctions plaquettaires : aspects fonctionnels, biochimiques et pharmacologiques. activation plaquettaire immunologique

par MUSTAPHA ABDELOUAHED

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Psychologie. Sciences médicales

Sous la direction de Meyer Michel Samama.

Soutenue en 1997

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les agents thrombolytiques sont de plus en plus utilises, notamment a la phase aigue de l'infarctus du myocarde. Les donnees de la litterature sur les interactions entre les agents thrombolytiques et les plaquettes paraissent encore contradictoires. Nous avons montre dans ce travail que la streptokinase (sk) et l'apsac (anisoylated plasminogen-streptokinase activator complex) agissent sur les fonctions plaquettaires par deux mecanismes : - ils inhibent l'agregation plaquettaire par une alteration plasmatique et non plaquettaire, due a la fibrinogenolyse et a l'augmentation des produits de degradation du fibrinogene (pdfg). Les pdfg precoces, notamment les fragments x, n'ont pas d'effet sur l'agregation, alors que les pdfg tardifs, principalement les fragments e, l'inhibent. - ils activent les plaquettes par un mecanisme immunologique dependant d'un complexe ternaire forme, d'igg anti-sk, de sk et du plasminogene. Cette activation immunologique necessite l'interaction du domaine fc de l'igg anti-sk avec le recepteur membranaire plaquettaire, le fc gamma riia1 (cd32). Elle est, en effet, inhibee par un anticorps monoclonal anti-cd32, le iv-3, par le f(ab)'#2 des igg anti-sk et elle ne se produit pas en presence du f(ab)'#2 seul. L'agregation plaquettaire induite par les igg anti-sk et la sk (ou l'apsac) est etroitement dependante du thromboxane a#2, de l'adenosine diphosphate et de l'activation des voies de la phospholipase c et de la proteine kinase c. Nous avons confirme que les plaquettes normales en plasma-riche en plaquettes (prp) ne repondent pas de la meme maniere a deux anticorps monoclonaux murins activateurs (pl2-49 et leoa1), ainsi qu'aux igg anti-sk plus l'apsac. En revanche, en plaquettes lavees, tous les sujets etudies sont des bons repondeurs. Nos resultats ont montre que le polymorphisme fonctionnel du fc gamma riia1 dans le prp n'est pas lie a la quantite du fc gamma riia2 circulant. Un facteur plasmatique serait a l'origine de l'absence de la reponse immunologique du prp des sujets non repondeurs. Finalement, nous avons compare la capacite de la staphylokinase (sta) et de la sk d'induire une activation plaquettaire en prp de sujets sains, et etudie leurs effets sur l'agregation plaquettaire induite par l'adp. Nous avons confirme que la sk peut activer ou inhiber l'agregation plaquettaire. En revanche, la sta n'agrege pas les plaquettes et n'a pas d'effet sur la reponse a l'adp. Ce travail nous permettra certainement de mieux comprendre les problemes rencontres chez les sujets thrombolyses par la sk ou l'apsac, tels que les hemorragies graves, la resistance a la thrombolyse et le phenomene de reocclusion. Il pourrait avoir aussi des consequences pratiques et economiques dans la prise en charge du traitement de la phase aigue de l'infarctus du myocarde.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 211 P.
  • Annexes : 319 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.