Voies de signalisation induites par l'IFNɣ dans les kératinocytes : conséquences sur l'expression des intégrines et l'interaction avec les lymphocytes

par Malika Boukhelifa

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la matière

Sous la direction de Michèle Aubery.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .

Le président du jury était Claude-Louis Gallien.

Le jury était composé de Michèle Aubery, Claude-Louis Gallien, Yves Legrand, Josiane Poggioli, Bernard Coulomb.

Les rapporteurs étaient Yves Legrand, Josiane Poggioli.


  • Résumé

    L'IFN induit, à la surface des kératinocytes, l'expression de l'icam-1 qui est un ligand de l'intégrine lfa-1 exprimée à la surface des lymphocytes actives. Ces deux molécules sont impliquées dans l'adhérence des lymphocytes sur les kératinocytes traites par L'IFN, mais l'interaction entre l'icam-1 et lfa-1 ne rend pas compte à elle seule de toute cette adhérence. En effet, nous avons montré que l'adhérence des lymphocytes n'est pas totalement inhibée lorsque les kératinocytes actives par L'IFN ou les lymphocytes actives par le PMA sont préincubes, respectivement, en présence d'anticorps anti-icam-1 ou anti-lfa-1. Ces résultats suggèrent la participation d'autres molécules d'adhésion dans l'interaction kératinocytes/lymphocytes. Nos résultats montrent un rôle important des intégrines de la famille 1, exprimées aussi bien sur les lymphocytes que les kératinocytes dans cette adhérence. Nous avons en particulier montre un rôle majeur des intégrines 31 et 21. Parallèlement, L'IFN diminue l'expression des intégrines de la famille 1 à la surface des kératinocytes. La régulation de l'expression des intégrines 1 par L'IFN met en jeu des tyrosines kinases et des protéines kinases c alors que l'expression de l'icam-1 fait intervenir les protéines kinases calcium calmoduline dépendantes. L'étude des mécanismes d'action de L'IFN, a permis l'identification de différents seconds messagers induits par cette cytokine dans les kératinocytes. Ainsi, L'IFN induit une augmentation du contenu en inositolphosphates, dans les kératinocytes après 1 minute d'activation. Une autre voie de transduction a aussi été mise en évidence : la voie dépendante des glycosylphosphatidylinositols. Par ailleurs, L'IFN inhibe totalement l'expression de l'intégrine 51 présente à la surface des kératinocytes normaux et entraine une perte d'adhérence des cellules sur la fibronectine. Ces différents évènements cellulaires sont contrôlées par l'activation d'une protéine kinase c.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (122 p.)
  • Notes : Avis du jury non réceptionné. Pas de reproduction
  • Annexes : Bibliogr. f. 103-122

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.