Cartographie chromosomique de QTLS impliqués dans la variation des comportements ou de leurs corrélats neuronaux chez la souris

par Isabelle Le Roy

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la matière

Sous la direction de Pierre Roubertoux.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .

Le président du jury était Jean Boissin.

Le jury était composé de Pierre Roubertoux, Jean Boissin, Hans-Peter Lipp, Daniel Locker, Pierre Mormède, Pierre Jaisson, Jean Caston, Jerry Hirsch.

Les rapporteurs étaient Hans-Peter Lipp, Daniel Locker.


  • Résumé

    La localisation des quantitative trait loci (QTLS) se situe dans une perspective de génétique inversé qui permet la localisation de gène(s) sur un chromosome à son (leur) identification, soit par marche sur le chromosome, soit par co-detections avec des gènes antérieurement identifies. Les différents traits neuronaux et comportementaux analyses dans cette thèse chez les souris parentales consanguines nzb/blnj. Gnc et c57bl/jby (lignées montrant un fort polymorphisme pour ces traits), les deux hybrides f 1s et les quatre intercroisements f 2s sont : le développement sensoriel et moteur chez les nouveau-nés, le poids corporel a différents âges (10 jours, 15 jours, 30 jours et 7 mois), le comportement de soins aux souriceaux, la préférence gustative au sucrose octaacetate chez l'adulte, la coordination motrice des pattes postérieures et la morphométrie du système nerveux central (surfaces de l'hémisphère cérébral, du corps calleux et du cervelet, pattern de foliation cérébelleuse et poids du cerveau). Apres l'analyse de ces divers traits, une détection et une localisation de QTLS ont été entreprises sur les f 2s avec 65 SSLPS (short sequences of length polymorphisms). Quatre modèles de cartographie de QTLS ont été utilises : le modèle non paramétrique de Kruglyak et Lander (1995), le modèle paramétrique par intervalle de Lander et Botstein (1989) et deux modèles paramétriques de Zeng (1996). Une carte chromosomique contenant l'ensemble des QTLS a été établie pour les variants neuronaux et comportementaux énoncés ci-dessus. Les co-localisations, dans le cas présent, fournissent des régions chromosomiques candidates qu'il faudra, ultérieurement, explorer plus précisément grâce à la méthode des AILS (advanced intercross lines, Darvasi et Soller, 1995).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (237 f.)
  • Notes : Avis du jury non réceptionné. Pas de reproduction
  • Annexes : Bibliogr. f. 214-235

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.