Etude de l'expression et de la regulation du gene calci dans les cellules osteoblastiques humaines ; caracterisation d'un recepteur du cgrp

par Moulay Hicham Drissi

Thèse de doctorat en Biologie de la cellule normale et pathologique

Sous la direction de Pierre Marie.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .


  • Résumé

    Le gene calc i code par epissage alternatif, pour la calcitonine et pour le peptide apparente au gene de la calcitonine (cgrp). Plusieurs travaux ont montre que le cgrp est exprime localement au niveau du tissu osseux, ce qui suggere que le cgrp pourrait avoir un role dans la regulation du metabolisme des cellules osseuses. Nous avons etudie l'expression du gene calc i dans les cellules osteoblastiques humaines, ainsi que sa regulation par le dibutyryl ampc dans une lignee d'osteosarcome humain ohs-4. Afin de determiner les mecanismes par lesquels le cgrp pourrait agir sur les cellules osteoblastiques humaines, nous avons par la suite clone puis sequence un recepteur du cgrp dans les cellules ohs-4, et nous avons etudie les mecanismes de transduction qu'utilise ce recepteur dans ces cellules. Nos travaux montrent : la presence d'arn messagers codant pour la calcitonine et le cgrp dans les cellules osteoblastiques humaines. Une stimulation des transcrits de la calcitonine et du cgrp sous l'effet du dibutyryl ampc. L'augmentation de ces deux transcrits s'accompagne d'une induction de la differenciation des cellules osteoblastiques humaines ohs-4. La caracterisation d'un recepteur du cgrp a la surface de ces cellules, qui n'utilise pas la voie de l'adenylate cyclase pour la transduction du signal. La signalisation qu'il utilise implique une mobilisation du calcium intracellulaire et un influx du calcium extracellulaire a l'interieur de la cellule. L'augmentation du calcium intracellulaire dans les cellules ohs-4 sous l'effet du cgrp, met en jeu les proteines gq/11 qui stimulent la plc1. Ce travail met en evidence que le cgrp est produit par les cellules osteoblastiques humaines et qu'il pourrait exercer des effets autocrins sur ces cellules. Nous avons aussi montre que le recepteur du cgrp utilise uniquement la voie de la phospholipase c pour la transduction du signal dans les cellules ohs-4, voie qui a ete decrite comme etant impliquee dans la proliferation des cellules osteoblastiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (137 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 112-137

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.