Evolution des effectifs médicaux à l'assistance publique - hôpitaux de Paris - un modèle démographique markovien poissonnien, analyse statistique et résultats

par Quoc-Anh Denis Nguyen-Van

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la matière

Sous la direction de Bernard Bru.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les bases de données de paye de l'assistance publique - hôpitaux de paris permettent de décrire l'évolution des effectifs des professeurs d'université - praticien hospitalier (PUPH), des maitres de conférence - praticien hospitalier (MCUPH) et de praticiens hospitaliers plein temps (PHPT) depuis la création de ces grades en 1985. A partir des données de 1985 à 1995, on peut construire un modèle mathématique démographique markovien poissonnien permettant de reproduire l'évolution d'une année à l'autre des pyramides des âges de ces médecins. Les variables aléatoires représentant les nombres d'arrivées (resp. Departs) a un âge x donne durant une année fixée t suivent des lois de poisson. A partir de n années antérieures et par la méthode du maximum de vraisemblance, on montre que l'estimateur du paramètre est la somme de tous les arrivées (resp. Departs) à l’âge x des n années sur l'effectif cumule des n années. Cet estimateur est sans biais et consistant. Par la méthode de Monte-Carlo, il est possible de simuler numériquement en turbo-pascal les pyramides des âges de 1996 à 2020 en prenant comme valeur initiale l'année 1995. L'application du modèle aux PUPH montre que l'évolution des PUPH est bien modulée dans le temps : il y a une grande stabilité des effectifs et des âges. Il en est de même des MCUPH. Sous l'hypothèse de 2 arrivées pour 1 départ, les effectifs des PHPT augmentent très rapidement. Néanmoins cet apport de jeunes médecins ralentit considérablement le vieillissement des médecins, d'environ 0,3 ans/année. Si l'on impose un contrôle strict de 70 nominations de PHPT par an pendant 5 ans, on obtient une quasi-stabilisation des effectifs, la contrepartie étant un vieillissement rapide d'environ 1 an/année. Donc, si l'on augmente les nominations des PHPT, on ralentit leur vieillissement au risque de gonfler leur effectif, alors qu'une diminution des arrivées stabilise les effectifs mais augmente leur vieillissement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (151 p.)
  • Notes : Avis du jury non réceptionné. Pas de reproduction
  • Annexes : Bibliogr. f. 151

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Unvailable for PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : F2 NGUY 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.