Evolution des effectifs médicaux à l'assistance publique - hôpitaux de Paris - un modèle démographique markovien poissonnien, analyse statistique et résultats

par Quoc-Anh Denis Nguyen-Van

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la matière

Sous la direction de Bernard Bru.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .

Le président du jury était Catherine Huber.

Le jury était composé de Bernard Bru, Catherine Huber, Dominique Bertrand, Nicolas Brouard, Sandy Zabell, Joseph Lellouch.

Les rapporteurs étaient Dominique Bertrand, Nicolas Brouard, Sandy Zabell.


  • Résumé

    Les bases de données de paye de l'assistance publique - hôpitaux de paris permettent de décrire l'évolution des effectifs des professeurs d'université - praticien hospitalier (PUPH), des maitres de conférence - praticien hospitalier (MCUPH) et de praticiens hospitaliers plein temps (PHPT) depuis la création de ces grades en 1985. A partir des données de 1985 à 1995, on peut construire un modèle mathématique démographique markovien poissonnien permettant de reproduire l'évolution d'une année à l'autre des pyramides des âges de ces médecins. Les variables aléatoires représentant les nombres d'arrivées (resp. Departs) a un âge x donne durant une année fixée t suivent des lois de poisson. A partir de n années antérieures et par la méthode du maximum de vraisemblance, on montre que l'estimateur du paramètre est la somme de tous les arrivées (resp. Departs) à l’âge x des n années sur l'effectif cumule des n années. Cet estimateur est sans biais et consistant. Par la méthode de Monte-Carlo, il est possible de simuler numériquement en turbo-pascal les pyramides des âges de 1996 à 2020 en prenant comme valeur initiale l'année 1995. L'application du modèle aux PUPH montre que l'évolution des PUPH est bien modulée dans le temps : il y a une grande stabilité des effectifs et des âges. Il en est de même des MCUPH. Sous l'hypothèse de 2 arrivées pour 1 départ, les effectifs des PHPT augmentent très rapidement. Néanmoins cet apport de jeunes médecins ralentit considérablement le vieillissement des médecins, d'environ 0,3 ans/année. Si l'on impose un contrôle strict de 70 nominations de PHPT par an pendant 5 ans, on obtient une quasi-stabilisation des effectifs, la contrepartie étant un vieillissement rapide d'environ 1 an/année. Donc, si l'on augmente les nominations des PHPT, on ralentit leur vieillissement au risque de gonfler leur effectif, alors qu'une diminution des arrivées stabilise les effectifs mais augmente leur vieillissement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (151 p.)
  • Notes : Avis du jury non réceptionné. Pas de reproduction
  • Annexes : Bibliogr. f. 151

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'études démographiques. Service de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : F2 NGUY 1997
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.