Phénotype des cellules musculaires lisses dans le système cardiovasculaire normal et pathologique chez le rat

par Abdelkarim Sabri

Thèse de doctorat en Biologie de la cellule normale et pathologique

Sous la direction de Lydie Rappaport.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .

Le président du jury était Yves Goussault.

Le jury était composé de Lydie Rappaport, Yves Goussault, Alain Tedgui, Michel Safar, Marina Glukhova.

Les rapporteurs étaient Alain Tedgui, Michel Safar.


  • Résumé

    Le phénotype des cellules musculaires lisses vasculaires (CMLV) varie au cours du développement ontogénique. Au stade fœtal, les cellules sont douées d'activité proliférative, migratoire, sécrétoire, qu'elles perdent au stade adulte pour devenir contractiles. Dans certaines conditions pathologiques et de culture cellulaire, les cmlv retrouvent le phénotype fœtal dit synthétique. L'on sait que l'hypertension artérielle entraine une hypertrophie des artères, mais le phénotype des CMLV constitutives de la media était peu défini au début de cette étude. Afin de déterminer les facteurs responsables des changements de phénotype des CMLV, nous avons adopté divers modèles d'hypertension avec ou sans traitement par des drogues a visée anti-hypertensive. Chez le rat shr-sp, l'hypertrophie de la media des artères est associée à la réexpression des marqueurs du phénotype fœtal des CMLV. Un traitement par des diurétiques, qui a un effet modéré sur le niveau de la pression artérielle, prévient ces changements. Parmi les facteurs humoraux, l'ang ii est un peptide biologiquement actif du système rénine angiotensine, qui a un effet vasoconstricteur et stimule la croissance des CMLV in vivo comme in vitro. L'ang ii se fixe sur au moins deux types de récepteurs, at1 et at2, qui sont spécifiquement bloqués respectivement par le losartan et le pd 123319. Nous montrons que : 1) l'hypertrophie de la media des artères induite par l'ang ii est associée a un changement de phénotype des CMLV. Les changements du phénotype des cmlv sont transmis via les récepteurs at1 et/ou des facteurs mécaniques alors que l'hypertrophie vasculaire dépend directement des récepteurs at2. 2) l'hypertension induite par l'ang ii entraine une angiogenèse définie par l'apparition de cellules avec un phénotype musculaire lisse entourant les capillaires. L'angiogenèse dépend de la stimulation des récepteurs at2. 3) l'acquisition par les fibroblastes d'un phénotype contractile a été d'autre part associée à la cicatrisation de l'infarctus du myocarde chez le rat, modèle également caractérisé par une activité rénine/angiotensine élevée. L'ensemble de cette étude montre que des changements quantitatifs et qualitatifs des cmlv sont associés aux maladies hypertensives quel que soit l'étiologie. Les interrelations entre les facteurs mécaniques et humoraux/hormonaux, ainsi que les voies de transduction des signaux impliques, restent à déterminer.

  • Titre traduit

    Smooth muscle cell phenotype in normal and pathologic cardiovascular system in rat


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (127 f.)
  • Notes : Avis du jury non réceptionné. Pas de reproduction
  • Annexes : Bibliogr. f. 96-127

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.