Perception de la parole et accès au lexique : génération des hypothèses lexicales et compétitions lexicales lors de la reconnaissance des mots

par Frédéric Isel

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Nicole Bacri.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .


  • Résumé

    La reconnaissance de la parole implique un accès au lexique en temps réel, c'est à dire un appariement entre les informations sensorielles et une représentation lexicale. Les processus d'activation des mots ainsi que les processus de compétition lexicale seront étudiés sous l'hypothèse que l'accès au lexique est réalisé de façon directe. La validité empirique des concepts fonctionnels qui rendent compte de ces deux types de processus dans les modèles Trace et Cohort a été testée dans 13 expériences utilisant le paradigme d'amorçage inter-modal avec une tache de décision lexicale. Des mots et des non- mots plurisyllabiques contenant un ou plusieurs mots enchâssés ont servi de matériel linguistique. Le chapitre 1 est consacré à l'étude des mécanismes pré-lexicaux de segmentation et des processus de génération d'hypothèses lexicales lors de la formation d'un mot. Les chapitres 2 et 3 décrivent l'architecture des modèles Trace et Cohort et formulent les propositions que l'on peut en inférer sur la reconnaissance des mots et l'accès au lexique. Le chapitre 4 a pour objet la présentation des variantes du paradigme d'amorçage inter-modal. Les résultats du chapitre 5 montrent que le recouvrement partiel entre amorces et cibles permet le traitement de candidats lexicaux mais que l'activation de la forme lexicale d'un mot implique un traitement exhaustif des informations sensorielles. L'activation des formes lexicales peut avoir lieu en différents points du signal et que les formes lexicales activées entrent dans une compétition lexicale dont l'issue se caractérise par des inhibitions des formes inappropriées (chapitre 6). Les formes sémantiques de composants enchâssés en position finale a l'intérieur d'un mot porteur dissyllabique sont traitées mais celles de mots enchâssés en position initiale ne le sont pas. Ces dernières sont transitoirement activées mais l'avantage est donne à la forme sémantique associée au mot le plus long. Le niveau de repos de la forme sémantique d'un mot ne dépend pas de la fréquence absolue de ce mot (chapitre 7). Ces résultats convergents avec les prédictions dérivées d'un modèle connexionniste qui décrit la reconnaissance des mots comme étant le résultat d'une compétition survenant entre de multiples candidats lexicaux active en différents points du signal de parole (chapitre 8).

  • Titre traduit

    Speech perception and lexical access generation of lexical hypotheses and lexical competitions in word recognition


  • Résumé

    Speech recognition implies an on-line access to the mental lexicon, a match between sensory information and lexical representations. This thesis aimes to study word activation processes and lexical competitions under the hypothesis that lexical access is direct. Empirical validity of both functional concepts corresponding respectively to these processes according to two speech recognition models trace and cohort has been tested in 13 experiments using a cross-modal priming paradigm with a lexical decision task. Polysyllabic words and non-words containing one or two embedded words have been used. The first chapter was devoted to a study of prelexical segmentation mechanism and of lexical hypotheses generation during word formation. Chapters 2 and 3 present the architecture of trace and cohort models and formulate propositions for word recognition and lexical access. The goal of chapter 4 is to describe different kinds of the cross-modal priming paradigm (form, repetition, and semantic priming). Two experiments showed that a partial overlap between primes and targets allows lexical candidate processing but that activation of lexical forms requires an exhaustif processing of sensorial information (chapter 5). Activation of lexical forms may occur at different points in speech signal and activated forms begin to compete at lexical level. Issue of this competition is characterized by inhibition of inappropriated forms (chapter 6). Semantic forms of words embedded in bisyllabic words are processed when the embedded words is in final position, but not when it is embedded in initial position. Embedded words in initial position are transitory activated but a strong advantage is given to semantic forms corresponding to the longest word. The resting level of semantic forms seems not to depend of word frequency (chapter 7). These results converge with predictions derivated from connectionist models which describe word recognition as resulting from a competition between multiple candidates activated in different points of speech signal (chapter 8).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (266-55 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 256-266

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6727
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.