La réussite scolaire des enfants de migrants

par Évelyne Bouteyre

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Serban Ionescu.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .


  • Résumé

    Cette recherche aborde la question de la réussite scolaire des enfants de migrants de première génération. La question majeure de ce travail est de déterminer en quoi les enfants qui réussissent sont différents de ceux qui échouent alors que l'on sait qu'ils ont tous vécu la migration, qu'ils habitent dans les mêmes quartiers, et que leurs familles sont comparables quant à leur statut économique. Une revue de la littérature existant sur le thème de la réussite scolaire laisse apparaitre que l'essentiel des travaux s'appuie sur des aspects culturels, sociologiques ou socio-économiques. L'observation clinique des sujets en réussite scolaire amène un nouvel éclairage et permet une approche pouvant contribuer à la compréhension de l'échec scolaire de leurs pairs. Une première étude est menée auprès de 14 filles marocaines, âgées de 8 à 13 ans et scolarisées en classe d'initiation à la langue française. Les entretiens réalises auprès des mères des sujets, de leurs enseignants ainsi que les résultats obtenus au T. A. T. Amènent à envisager une relation entre le stress de l'acculturation et la réussite scolaire. Cette relation devenue hypothèse sera testée, a l'occasion d'une seconde recherche, auprès d'une population composée de 40 filles âgées de 9 à 13 ans, originaires de 15 pays différents. Les réactions en relation avec le stress de la migration, comme la dépression et le choix des stratégies de coping sont évaluées à l'aide de la CES-D et du A-COPE. Les résultats révèlent que les filles en réussite scolaire (9/40) ne sont pas dépressives et qu'elles se distinguent des autres sujets par leur choix de stratégies de coping. Ainsi, parmi les stratégies orientées vers la résolution de problème, elles sont les seules à utiliser la stratégie +activités scolaires. Les bonnes élèves investissent, en effet, dans les activités scolaires pour évacuer leur stress. Elles usent, aussi, davantage que les autres sujets, de stratégies mettant à distance le stresseur par le biais d'une fuite mentale.

  • Titre traduit

    The academic achievement among migrant's children


  • Résumé

    The research paper focuses on academic achievement among first-generation migrants' children. The major question addressed in the present research pertains to what may differenciate successful children from those fail in school, given that the former have also experienced migration, live in the same neighborhoods and come from families of comparable socio-economic level. Areview of the literature on the subject of academic achievement reveals that most studies address cultural, sociological or socio-economic aspects. The clinical observation of successful subjects sheds new light on the matter and opens the way to an approach which may contribute to the comprehension of the academic failure of their peers. A first study is concerning 14 Moroccan girls, aged 8 to 13 and schooled in class to initiation to the French language. Interviews with the subjects' mothers and their teachers as well as t. A. T. Results led to establishing a connection between the stress of acculturation and academic achievement. Once hypothesized, the connection was tested in a second study on a population of 40 girls aged 9 to 13 born in 15 different countries. Depression and coping strategy preferences were evaluated through the CES-D and the A-COPE. Study findings indicate that successful girls (9/40) are not depressed and distinguish themselves from other subjects in their coping strategy preferences. Among problem coping strategy options, successfull girls were the only subjects to utilise "academic activities". Successfull girls also used more stressor distancing and fantasy transformation strategies than other subjects.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (258-[19] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. [19] f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1853
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.