France culture : rôle et programmation d'une radio à vocation culturelle

par Anne-Marie Autissier

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de André Akoun.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .


  • Résumé

    La présente recherche s'articulait autour de deux questions : comprendre la genèse d'une radio de service public a vocation culturelle en France et tenter de cerner le rôle qui lui est attribué par ses responsables, ses operateurs et ses auditeurs, en étudiant sa politique de programmation et de communication, ainsi que le profil et les attentes de ses auditeurs, de 1984 à 1996. La genèse de France culture remonte à l'après-guerre mais les premières velléités pour faire de la radio un instrument de diffusion culturelle sont contemporaines de sa création dans les années vingt, avec une ambiguïté fondatrice : artistes et intellectuels expriment leur méfiance a l'égard de cette activité "mécanique" et éphémère. En 1948, est créé au sein de la radiodiffusion française le programme national, vitrine sonore de la culture française, diffusant des entretiens, des dramatiques, des documentaires, et des enregistrements de musique sérieuse. En 1963, la réorganisation des chaines conduit à la création de France-Inter, France-Musique et France-Culture. L'instauration d'un ministère de la culture et la foi en la démocratisation culturelle achèvent de légitimer l'existence d'une chaine de la connaissance. En 1984, la concurrence des radios privées et l'instauration de nouveaux modes de légitimation culturelle conduisent à une réflexion globale sur la programmation de la chaine et son image auprès des auditeurs. France-Culture s'ouvre à toutes les facettes de la culture et se préoccupe de sa couleur d'antenne et de sa communication. A la fois intangible et évolutive, France-Culture tente de concilier son rôle médiatique et son image d'institution culturelle. Ses auditeurs - 456 000 en moyenne par jour en 1996 - sont, eux aussi, représentatifs de cette hétérogénéité. C'est pourquoi la programmation de France-Culture apparait plus comme le résultat d'une coexistence évolutive que d'une stratégie clairement affirmée.

  • Titre traduit

    France culture : which role and programming for a cultural radio ?


  • Résumé

    This research aims to firstly understand the mode of formation of a state owned cultural radio in France and secondly try and shed light on the role ascribed to it by managers, operators and listeners, as seen from its communication and programming policies and listeners' profiles and expectations from 1984 to 1996. France culture was created after the war but the will to use broadcasting as a means to spread culture dates back from the very origins of radio in the 1920s, together with a built-in ambiguity as artists and intellectuals alike expressed their mistrust at such an ephemeral and mechanical process. In 1948, the "programme national" was set up within the framework of the French broadcasting system as a "sound showcase" of French culture with its interviews, dramas, reports and serious music. In 1963, the reorganisation of the various channels led to the creation of France-Inter, France-Musique and France-Culture. This establishment of a ministry of culture and the faith in cultural democratisation concurred to establish the legitimacy and recognition of a knowledge channel. In 1984, competition from private radio stations and the advent of new means of cultural legitimacy brought a global reflexion on the programming and public image of France-Culture. France-culture opened up to all facets of culture and started to worry about its "couleur d'antenne" and its communication. Ungraspable and adaptable, France-culture attempts to reconcile its role as a media and its image as a cultural institution. 456 000 listeners per day on average, its audience too reflects its diversity. Thus, France-Culture programming comes forth as being the result of an evolutionaly coexistence rather than a clearly set strategy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (755 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 640-663. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris - BU St-Germain-des-Prés. Direction générale déléguée aux bibliothèques et musées. Bibliothèque universitaire Saint-Germain-des-Prés.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6477
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 16640
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.