Etude de la réactivité fœtale à des déplacements passifs au cours d'épisodes de sommeil calme en fin de gestation

par Isabelle Porton-Deterne

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Pierre Lecanuet.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .


  • Résumé

    De nombreuses femmes enceintes observent, au cours du troisième trimestre de leur grossesse, que leur bébé réagit à certains changements de posture et déplacements. Ces stimulations, sont multimodales puisqu'elles entrainent une activation simultanée des récepteurs tendineux, articulaires, musculaires, tactiles et vestibulaires. Les structures anatomiques qui sous-tendent les perceptions tactiles et vestibulaires sont en place bien avant celles qui supportent l'audition et la chimio-réception, dont la fonctionnalité à ce terme a déjà été démontrée mais on ne dispose que de peu d'informations quant à leur fonctionnalité in utero. . . Afin de combler cette lacune nous avons réalisé une étude sur les effets de déplacements de fœtus proches du terme (de 36 à 41 semaines de gestation post menstruel). Ainsi, deux types de déplacements maternels effectues à un rythme isochrone (balancements) et pendant une durée fixe (changement postural) ont été successivement testes au cours d'une première série d'expériences. Les paramètres (durée, fréquence et direction) de ces stimulations étaient contrôlés. Par la suite, des déplacements fœtaux (sans déplacement maternel) - pressions - ont été testes dans une deuxième série d'expérience. Ces déplacements étaient également effectues à un rythme isochrone et pendant une durée fixe. Pour mettre en évidence la réactivité du fœtus nous avons comparé les variations du rythme cardiaque fœtal et celles de la motilité à celles d'un groupe témoin. Nous avons choisi d'étudier la réactivité au déplacement lorsque les fœtus se trouvaient dans l'état 1f. Les fœtus déplacés montrent plus de modifications cardiaques (79%) que ceux de la condition témoin (47%). Les sujets ont principalement réagi aux différents types de déplacements par des accélérations cardiaques (53 à 88%) sauf pour les changements posturaux, ou ils ont manifesté plus de réactions déclaratives (55%). On relève enfin que la nature des réponses cardiaques fœtales, diffère : selon qu'il s'agit d'un changement postural simple ou d'une succession de changements posturaux, selon la durée de stimulation, selon la quantité de déplacement, selon le type de déplacement et selon la direction du déplacement.

  • Titre traduit

    Fetal reactiveness to passive motion during quiet sleep state at the end of gestation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin du volume

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6263
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.