Cohésion et attribution causale de performance de groupes : L'exemple d'un sport collectif

par Rémy Lacrampe

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de TOUZARD.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .


  • Résumé

    L'étude de l'attribution causale souffre d'une trop faible prise en compte de la composante sociale des processus d'attribution. Les travaux présentés contribuent à y remédier en ayant pour objectif général de montrer que la cohésion influence les attributions de performance de groupes sportifs (ici, des équipes de volley-ball), et que la cohésion opératoire a plus de poids que la cohésion sociale. De plus, ce rôle de la cohésion devrait apparaître que les attributions soient le fait d'observateurs ou d'acteurs. Les résultats obtenus auprès de sujets ayant le statut d'observateurs ne confirment que partiellement les hypothèses : si le niveau de cohésion influence bien le recours à des attributions de complaisance, il s'avère que la cohésion opératoire a un poids plutôt inférieur à celui de la cohésion sociale. La recherche menée sur le terrain, qui a nécessité d'adapter un questionnaire de cohésion et de construire une taxonomie propre aux attributions causales de performances de groupes naturels, a permis de comparer le rôle de la cohésion et celui de deux variables cognitives supposées pertinentes, les attentes de performance et la relation entre le niveau de performance individuelle et le résultat de l'équipe. Les résultats montrent que ces variables cognitives sont sans effet et que seule la cohésion joue sur les attributions de complaisance; cependant la cohésion opératoire n'a qu'un poids légèrement supérieur à celui de la cohésion sociale. Les résultats sont discutés en termes de pertinence de l'information et de niveau d'implication des sujets.

  • Titre traduit

    Cohesion and causal attribution of group performance the case of team sports


  • Résumé

    Research on causal attribution did not take enough the impact of social variables into account. In this perspective, we conducted two studies in order to show that causal attribution of group performance (here, volley-ball teams' performance) depends on group cohesiveness, and that task cohesiveness play a more substantial role than social cohesiveness. Moreover, observers as well as actors attributions should be sensitive to cohesiveness. Data obtained from observers only partially supported hypotheses : as predicted, serving attributions depended on cohesiveness, task cohesiveness had a rather greater effect on causal attributions than social cohesiveness. Hypotheses tested in the field study stated that cohesiveness should play a more important role than two relevant cognitive variables, namely, outcomes expectancies and the gap between individual and group performances. Testing hypotheses required to develop a french cohesiveness questionnaire and a taxonomy adapted to causal attribution of natural groups performance. Results showed that serving attributions did not depend on cognitive variables at all, and depended only slightly more on task cohesiveness than on social cohesiveness. Results are discussed in terms of (in reference to) information relevance and subjects' implication in the task.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (376 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. (498 réf.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.