Etude expérimentale de la repousse axonale des racines lombaires à travers un cylindre de collagène dans l'espace intra-dural : étude expérimentale chez le rat

par Fabrice Duparc

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Marc Tadié.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les possibilités techniques de réparation des racines lombaires dans le canal vertébral ne sont pas aussi développées que les moyens décrits dans les études concernant le nerf périphérique. L'objectif de ce travail était double : l'étude de la régénération d'une racine lombaire après section et perte de substance dans l'espace intradural, et l'étude de l'utilisation d'un cylindre de collagène comme tuteur-guide de repousse axonale. 69 rats adultes ont été opérés. La lésion radiculaire était créée par perte de substance de 3 mm sur la racine L6 dans l'espace intradural. Les techniques spécifiques de réparation ont divisé les animaux en 8 groupes : microsutures, greffes nerveuses autologues, manchonnage par cylindre de collagène avec mise en contact des extrémités, manchonnage avec perte de substance respectée, manchonnage avec remplissage de la perte de substance par Fibroblast Growth Factor (FGF) ou par cellules de Schwann autologues, manchonnage avec un cylindre de collagène enrichi de FGF intrapariétal avec ou sans cellules de Schwann dans la perte de substance. Un groupe de rats témoins opérés et un groupe de témoins sains ont servi de références pour les techniques de contrôle, qui ont associé un score clinique, des enregistrements par électromyographie, de la force musculaire, des potentiels évoqués somesthésiques et moteurs, et un marquage neuronal rétrograde par Horse Radish Peroxidase. Toutes les racines réparées ont été étudiées en histologie. 19 animaux ont présenté une repousse radiculaire confirmée en histologie. Aucun cas de repousse n'a été constaté dans les groupes de sutures et de greffes. Le biomatériau de collagène correspondait aux critères de tolérance et de résorption attendus. Le modèle expérimental et les techniques de contrôle ont montré leurs limites de faisabilité et de fiabilité. Le manchonnage par un cylindre de collagène constitue une possibilité technique de réparation intéressante par son effet de guide de la repousse axonale, de chambre ou de vecteur de substances adjuvantes chimiques (facteurs neurotrophiques) et cellulaires (cellules de Schwann) favorisant la régénération nerveuse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. XX(109 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 1910
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.