La diffusion métastatique : recherche de marqueurs moléculaires à valeur pronostique : application clinique d'une technique originale d'exploration des métastases rétropéritonéales

par Henri Porte

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Bernard Nordlinger.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'identification des mécanismes génétiques et moléculaires impliqués dans la progression des tumeurs colo-rectale et oesophagienne, ainsi que la désignation de nouveaux marqueurs liés à leur évolution revêt une importance cruciale dans l'établissement d'un pronostic individuel et l'adaptation de la stratégie thérapeutique Dans ce but, nous avons caractérisé en Northern Blot, hybridation in situ et immuno-histochimie, l'expression relative de gènes impliqués dans l'invasion, l'angiogenèse et la dissémination des cellules cancéreuses au niveau : de cancers colorectaux, et de cancers oesophagiens en comparaison avec leurs tissus sains témoins. Ces effecteurs de la progression néoplasique considérés sont : la Stromélysine 3 (ST3), un membre de la famille des métalloprotéinases BM40/SPARC, une protéine associée à la matrice extracellulaire et le récepteur de l'hepatocyte growth factor (HGF) Met. Les résultats ont été analysés en comparaison avec les paramètres histopathologiques dont la relation avec la récidive et la survie est démontrée. Nous avons démontré que les transcrits de ST3, MET et BM40 sont surexprimés au niveau des échantillons tumoraux en comparaison avec les tissus témoins. L'expression de BM40/SPARC et de MET n'est pas corrélée avec les paramètres histopathologiques connus au niveau des tumeurs colorectales et oesophagiennes. Par contre, l'expression de ST3 est corrélée aux stades de Dukes pour les cancers colorectaux et avec la taille de la tumeur et l'envahissement péri-oesophagien au niveau des cancers de l'oesophage. De plus, les patients dont les tumeurs oesophagiennes présentaient une expression de ST3 supérieure à la valeur médiane, ont eu une survie sans récidive plus courte que les patients avec un faible niveau d'expression. Parallèlement à ces travaux fondamentaux, nous présentons des travaux de recherche clinique sur la diffusion métastatique. Deux études prospectives évaluant l'intérêt d'une technique d'exploration de l'espace rétropéritonéal appelée la rétropéritonéoscopie. Une troisième étude prospective a permis d'évaluer la fréquence et la localisation par rapport à la tumeur primitive des métastases surrénaliennes uniques de cancers bronchiques non à petites cellules opérables. Nous démontrons que cette résection quand elle est homolatérale et synchrone à la tumeur primitive, n'entraîne aucune mortalité ou morbidité supplémentaire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 50-XIII f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.