Mise à jour des informations spatiales accompagnant le changement de point de vue : niveaux et modes de traitement

par Michel-Ange Amorim

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Alain Berthoz.

Soutenue en 1997

à Paris 5 .


  • Résumé

    Cette thèse se consacre à l'étude des niveaux et modes de traitement impliques dans la mise à jour des informations spatiales qui accompagnent le changement de point de vue. Dans un premier chapitre, nous présentons une synthèse de la littérature sur les représentations spatiales liées a un déplacement réel ou bien imagine de l'observateur, après mémorisation d'une scène visuelle, ainsi que sur les mécanismes impliques dans le contrôle de la locomotion en l'absence momentanée de vision et la simulation mentale des déplacements. A l'issue de ce chapitre théorique, nous abordons dans une première partie expérimentale (chapitre ii) le rôle des entrées sensorielles dans une tache de pointage locomoteur, vers une ou plusieurs cibles mémorisées. On y compare les performances locomotrices de sujets normaux à celles de sujets ayant subi une réorganisation sensori-motrice, du fait d'une modification physiologique soit temporaire (vol en microgravité) soit permanente (déficit vestibulaire). Nous rapportons aussi une étude de cas d'un patient héminégligent. Dans une seconde partie expérimentale (chapitre iii), nous examinons l'apport d'un mouvement réel a la mise à jour d'informations de perspective montrant une déformation initiale de la profondeur. Dans une autre expérience, nous comparons les effets de deux modes de mise à jour de l'emplacement et de l'orientation d'un objet durant une navigation sans vision, sur l'activité locomotrice, les latences et erreurs de mise à jour. Une troisième partie expérimentale (chapitre iv) utilise un paradigme de chronométrie mentale pour étudier le rôle des référentiels spatiaux dans la mise à jour des informations de point de vue. Enfin, dans une dernière partie, une discussion générale met en perspective notre contribution expérimentale par rapport à ce que l'on sait du traitement neurocognitif et des applications envisageables.


  • Résumé

    This thesis is concerned with the levels and modes of processing involved in the updating of spatial information following perspective change. In a first chapter, we present the literature on spatial updating following real and or imagined perspective change. Then, in a second chapter, we investigate experimentally the role of the sensory inputs in a locomotor pointing task towards one or several memorised targets. We compare the performance of normal subjects with that of participants subjected to a temporary (due to a space flight journey) or permanent (labyrinthine-defective patients) sensorimotor reorganisation. We also report the case study of a hemineglect patient. In the next chapter, we present two other experiments. The first one examines the contribution of a real movement to the updating of an initially misperceived configuration (due to depth foreshortening). The second study compares the effects of two different processing modes on the updating of an object's location and orientation during a navigation without vision, and their consequences on the locomotor activity and response latencies, in another chapter, mental chronometry is used for studying the effect of referce frames on spatiotopic mapping. Finally, we discuss our experimental contribution in the light of the current neurocognitive issues.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (171-[118] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 153-171

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6132
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.