"Rota in medio rotae" : les peintures murales du baptistère de Parme : essai d'iconographie monumentale

par Véronique Rouchon-Mouilleron

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Anne Prache.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les peintures murales du baptistère de Parme se développent sur les 515 m2 de la coupole, en quatre registres consacrés à Abraham et à Jean-Baptiste et présentant le christ et la vierge, les prophètes et les apôtres ; elles recouvrent 220 m2 dans les zones inférieures du monument avec des personnages varies : les évangélistes et les docteurs de l'Eglise, des ermites, des anges et des monstres, un saint François devant un séraphin et un tétramorphe. L'examen des sources narratives (chroniques et statuts), l'interprétation des étapes du processus de construction de la coupole, et les caractères spécifiques de l'iconographie de saint François aboutissent à proposer une datation avancée des peintures entre les années 1245 et 1250. L'analyse iconographique des images, groupées autour de quatre-vingts scènes (imagines des prophètes et des apôtres, cycles du baptiste et d’Abraham, portraits, allégories. . . ), fait ressortir la conformité globale des thèmes parmesans à un corpus byzantin déjà incorporé dans l'art de la péninsule italienne, et qui autorise certaines combinaisons formelles avec des choix représentatifs résolument occidentaux. La définition du programme s'appuie sur les commentaires exégétiques de la vision d'Ezéchiel du « char de Yahvé »> à partir des homélies de Grégoire le grand. A l'organisation circulaire et alternée des registres de la coupole s'applique à la lettre la formule « rota in medio rotae », illustration concrète du rapport typologique entre ancien et nouveau testament. Cette lecture de la tradition est reliée aux indices multiples de la présence d'un milieu franciscain et à la figure clé de François, assimilé par sa vision du tétramorphe à un nouvel Ezéchiel.

  • Titre traduit

    "Rota in medio rotae" : the wall paintings of the baptistery of Parma : an essay of munumental iconography


  • Résumé

    The XIIIth century's wall-paintings of the baptistery of Parma comprise 515 sqm. On the cupola, depicted on four registers (dedicated to Abraham, John the Baptist, Christ and the virgin among prophets and apostles), and 220 sqm. In the lower area of the building, decorated with various figures : evangelists, doctors of the church, hermits, angels, monsters and st Francis in front of both a seraph and a tetramorph. The reexamination of the narrative sources (chronicles and statutes), as well as the interpretation of the constructive stages of the cupola, and the analysis of the particular iconographical features of s. Francis suggest an early dating for the wall-paintings, around the years 1245-1250. Through the iconographical analysis of all the decoration gathering circa eighty scenes (galleries of prophets and apostles, stories of Abraham and the Baptist, portraits and various allegories), it is made clear that the parmigian themes are part of an Italian corpus connected with the byzantine features and both depend on representative options which are firmly occidental. The iconographical program rests on the exegetical comments on Ezekiel’s vision of Yahweh’s charriot, based on pope Gregory the great's homilies. The circular and alternated organization of the four registers on the cupola embodies the “ rota in medio rotae” formula, explained as a concrete image of typological links between old and new testament. This interpretation based on tradition is linked with numerous signs of a Franciscan environment and with the key figure of Francis, who in Parma, through his vision of the tetramorph, appears like a new Ezekiel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 623 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 488 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4059

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6650
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2189
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.