Les idéologies en présence lors de la guerre civile juive de 66-70

par Christophe Mézange

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Mireille Hadas-Lebel.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette thèse vise à identifier les différents partis juifs ayant participé à la révolte de la province de Judée contre Rome de 66 à 74 ap. J. -C. , à définir leurs idéologies respectives et à évaluer comment leurs divergences idéologiques peuvent expliquer le déclenchement d'une guerre civile, concomitante à la révolte contre Rome. Le problème de l'identité des zélotes est d'abord traité. Ceux-ci ne forment pas l'unique parti révolutionnaire juif présent lors de la révolte, mais ne représentent qu'un parti parmi d'autres ; les sicaires, les Iduméens, Jean de Gischala, Simon Bar Gioras doivent être considérés comme des partis révolutionnaires distincts. L'idéologie de la quatrième philosophie, dont les sicaires sont les représentants directs, ses racines et son évolution au contact des évènements historiques sont déterminés. Le passage du zèle religieux présent depuis des siècles dans la tradition biblique, au zèle politique révolutionnaire des zélotes est explicite. La deuxième partie traite de la position des partis aristocratiques juifs face à la révolte, et en particulier de celle du gouvernement composé de notables qui dirigea l'insurrection de fin 66 à 67. La politique de duplicité de ce gouvernement face à la révolte est dégagée : celle de Josèphe, gouverneur de Galilée, dans un premier temps, celle des dirigeants de Jérusalem dans un second temps. La troisième partie traite de l'idéologie des trois derniers mouvements à s'être mêlés à la révolte et à la guerre civile : Jean de Gischala, les Iduméens et Simon Bar Gioras. Les désaccords idéologiques entre chacun de ces partis sur des points juges par eux essentiels expliquent en grande partie l'origine de leurs combats fratricides de 66 à 70 dans la guerre civile concomitante à la révolte contre Rome.

  • Titre traduit

    "Confronting ideologies during the Jewish civil war of 66-70 C. E


  • Résumé

    The aims of this thesis are to identify the different Jewish parties which have participated in the revolt of the Judean province against Rome in 66-74 c. E. , to define their respective ideologies and to appreciate how their ideological divergences can explain the opening of a civil war, concomitant with the revolt against Rome. The problem of the zealots' identity is first dealt. They don't constitute the only Jewish revolutionary party existing during the revolt, but just one party among others : Sicarii, Idumaeans, John of Gischala, Simon Bar Giora must be considered as separate revolutionary parties. The ideology of the fourth philosophy - from which sicarii are the direct representatives -, its roots and its developments along historical events are determined. The passage from the religious biblical zeal, which was present in biblical tradition for many centuries, to the zealots' political and revolutionary zeal is explained. The second part deals with the position of the Jewish aristocratic parties facing the revolt, and especially with the position of the notables’ government which managed the revolt from the end of the year 66 to 67. The double game of this government facing the revolt is developed: in a first time Josephus' duplicity, who was set up as governor in the Galilean province and in a second time the Jerusalem rulers' duplicity. The third part deals with the ideologies of the three last revolutionary parties which have participated in the revolt and in the civil war: john of Gischala, Idumaeans and Simon Bar Giora. Ideological dissensions between these different parties about notions they considered as essential, explain in a large part the origin of their fratricidal fights from 66 to 70 c. E. In the civil war, concomitant with the revolt against Rome.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Geuthner à Paris

Les Sicaires et les Zélotes au tournant de notre ère


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 782 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 274 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4030

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2482
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6635
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : MI 488
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Geuthner à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les Sicaires et les Zélotes au tournant de notre ère
  • Dans la collection : Orients sémitiques , 1768-1758
  • Détails : 1 vol. (250 p.)
  • ISBN : 2-7053-3732-6
  • Annexes : Bibliogr. p. [235]-242. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.