La confusion entre l'Inde et l'Ethiopie (VIIIème s. Av. J. -C. - VIème s. Ap. J. -C. )

par Pierre Schneider

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jehan Desanges.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les textes antiques, géographiques ou non, présentent de nombreux cas de confusions entre l'Inde et l'Éthiopie: ce qui appartient à l'Afrique est souvent appelé indien et inversement. Ces confusions, dont un inventaire systématique a été fait, se manifestent dans différents domaines: géographie, ethnographie, histoire, mythologie, faune, flore, minéralogie. Un examen approfondi de tous ces textes permet de mieux comprendre la nature de ce phénomène. Il n'y a pas une seule sorte de confusion et la confusion n'est que rarement une simple erreur. Il semble surtout que les grecs et les romains, à la différence de modernes, ne ressentaient pas la confusion entre l'Inde et l'Éthiopie comme un problème. Par ailleurs, ce n'est pas un phénomène uniforme. Il a connu diverses évolutions au cours des siècles de l'antiquité, sans jamais réellement faiblir. Cette analyse est complétée par l'examen plus approfondi des auteurs qui ont montré, plus que d'autres, une tendance à la confusion. La recherche des causes de ce phénomène s'oriente dans plusieurs directions. L'influence mésopotamienne (le double meluhha) ne parait pas pouvoir être prouvée. Les catégories de pensée des grecs et des romains jouent en revanche un rôle important. La nature des connaissances géographiques dans l'antiquité explique aussi la confusion. Le commerce de l'Océan Indien a également favorise la confusion. Enfin, dans certains cas, ce phénomène ne s'explique pas par des causes générales, mais individuelles, lesquelles sont souvent d'ordre littéraire.

  • Titre traduit

    The confusion between India and Ethiopia (VIII B. C. - VI A. D. )


  • Résumé

    The ancient texts, either geographical or not, offer us many cases of confusions between India and Ethiopia i. E. Anything relating to Africa is often named Indian and inversely. These many confusions whose a systematic inventory has been established appear in different fields: geography, history, mythology, fauna, flora and mineralogy. A careful study of all these texts allows us to understand much better the nature of this phenomenon. There is not a simple kind of confusion and the confusion is rarely a simple error. Particularly, it seems that Greek and roman people, contrary to the moderns, did not feel the confusion between India and Ethiopia as a problem. In others respects, this is not an uniform phenomenon. It has developed during the antiquity different evolutions, but it has been never really flagged. This analysis is completed with a thorough study of the texts written by authors who were inclined, more than others, to make confusions. The research of the causes of this phenomenon leads us to several directions. The Mesopotamian influence (the two meluhha) does not seem to be proved, but the Greek and roman way of thinking has led an important part. The geographical knowledge during the antiquity is a cause of confusion as well as the Indian Ocean trade which has fostered it. Finally, in certain cases, this phenomenon does not find its explanation in general causes but in individual causes which originates often in literature.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par École française de Rome à Rome

L'Éthiopie et l'Inde : interférences et confusions aux extrémités du monde antique (VIIIe siècle avant J.-C.-VIe siècle après J.-C.)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 540 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 136 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4109

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6654
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 1457
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par École française de Rome à Rome

Informations

  • Sous le titre : L'Éthiopie et l'Inde : interférences et confusions aux extrémités du monde antique (VIIIe siècle avant J.-C.-VIe siècle après J.-C.)
  • Dans la collection : Collection de l'Ecole française de Rome , 335 , 0223-5099
  • Détails : 1 vol. (566 p.)
  • ISBN : 2-7283-0337-1
  • Annexes : Bibliogr. p. [511]-518. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.