Cybernétique et chemin de fer

par Jean-Marc Logeat

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de François Caron.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    La cybernétique concerne l'étude du contrôle et de la communication dans les systèmes vivants et les automates. Elle est née officiellement en 1948 de la parution d'un livre (« cybernetics ») écrit par le mathématicien américain Norbert Wiener (1894-1964), et résulte d'une approche commune aux deux domaines. Du milieu universitaire américain, elle allait rapidement s'étendre et trouver dans le monde ferroviaire français un terrain favorable. Son histoire s'inscrit dans le substrat très larges des " techno-sciences " du XXème siècle, où le chemin de fer a pu parfois jouer un rôle de pionnier. Acclimatée par celui-ci dans le cadre d'une large modernisation usant des moyens de l'informatique et de l'électronique entre 1955 et 1980, elle devait perdre de son prestige devant d'autres concepts plus novateurs, non sans avoir marqué le chemin de fer de son empreinte.

  • Titre traduit

    Cybernetics and railway


  • Résumé

    Cybernetics concerns the study of control and communication in the living systems and the automatons. It was born officially from the issue in 1948 of an eponym book written by the American mathematician Norbert Wiener (1894-1964), and results of a common approach in the two domains. From the American university place, it quickly extended itself, and found in the French railway a favorable ground. Its story grew on the broad subtract of the XXth century «techno-sciences", where the railway could sometimes play a part of pioneer. Acclimatized by this one in the frame of a broad modernization using of the means of computer science and electronic, it might lost a part of its prestige in front of more innovating concepts, not without having marked modem railway of its stamp.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 652 p.
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : 118 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4084
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.