Les responsables français, le statut international de l'Allemagne et le problème de l'unité allemande, 1945-1955

par Geneviève Rouche-Maelstaf

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Georges-Henri Soutou.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette thèse se donne pour objet d'étudier l'attitude des responsables français face au problème de l'unité allemande de 1945 à 1955. Ces dates correspondent aux dix années au cours desquelles Paris chercha une solution pour l’Allemagne avant que sa partie occidentale ne soit fermement intégrée à l'occident. Notre étude est faite principalement à partir des sources du ministère des affaires étrangères : celles-ci permettent de mettre en lumière l'attitude subtile des décideurs français face à la délicate question allemande. On peut ainsi constater que toute la réflexion sur le problème de l'unité allemande est directement liée à la question des rapports avec l'union soviétique. Ainsi en est-il à l'issue de la guerre : le morcellement de l’Allemagne ne risque-t-il pas de favoriser la mainmise soviétique sur toute l’Europe ? La reconstitution d'un état allemand centralisé représente cependant aussi une menace pour la France. . . Après 1949, l'urgence est d'ancrer à l'Occident le nouvel état ouest-allemand. La perspective de la réunification apparait dangereuse à divers titres : on craint d'une part qu'elle ne se fasse au profit exclusif du bloc soviétique, aggravant ainsi la guerre froide, d'autre part qu'elle ne perturbe l'équilibre au sein de l’Europe en faveur d'une Allemagne réunie et neutralisée. Les "droits réservés" que Paris détient sur l’Allemagne depuis les accords de Potsdam, et ce en lien avec les soviets, représentent une garantie essentielle et non dénuée d'ambiguïté pour la diplomatie française : celle que la réunification ne se fera pas sans l'accord de la France.

  • Titre traduit

    French leaders, international status of Germany and problem of German unity (1945-1955)


  • Résumé

    This thesis' purpose is to study the attitude of French leaders toward the problem of German unity from 1945 to 1955. These dates correspond to the ten years during which Paris sought a solution for Germany, before its western part was firmly integrated to the west. Our study derives from the sources of the ministry of foreign affairs. They allow to disclose the subtle attitude of French leaders towards the delicate German issue. One may therefore observe that the whole thought about the problem of German unity is directly linked to the issue of the relations with the Soviet Union. At the end of the war the following problems arise: is German partition not likely to favor soviet seizure of all Europe? The restoration of centralized German state, however, does also represent a threat to France. . . After 1949 the most urgent thing is to root the new West German state to the west. The reunification prospect seems dangerous on several accounts. On the one hand it is feared that it would be achieved to the exclusive advantage of the soviet bloc, thus aggravating the cold war. On the other hand it is feared that it would disrupt the balance of power within Europe in favor of a neutralized reunited Germany. The "reserved rights" which Paris holds over Germany (in connection with the soviets) since the Potsdam agreement represent an essential guarantee (which is not devoid of ambiguity) to the French diplomacy i. E that reunification will not be made without France’s agreement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 872 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 523 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2386
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4002

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6565
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.