Theodore ii lascaris, eloge de nicee, eloge de jean vatatzes. Edition, traduction annotee, introduction et commentaire historique

par Laurence Delobette

Thèse de doctorat en Études grecques

Sous la direction de Bernard Flusin.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Edition, traduction annotee et commentaire de deux discours composes en grec dans l'empire byzantin de nice, au xiiie siecle. L'auteur est theodore ii lascaris, empereur de 1254 a 1258. Ils ont ete rediges des avant l'avenement de ce dernier, entre 1252 et 1254. Le premier de ces discours est un eloge en l'honneur de nicee, la capitale officielle de l'empire, depuis la prise de constantinople par les venitiens et les soldats de la quatrieme croisade, en 1204. Le second celebre le pere de l'auteur, jean vatatzes, lui meme empereur de 1222 a 1254. Dans ces discours, conformement a la tradition, theodore ii lascaris revendique la primaute imperiale qui fut celle des empereurs byzantins avant 1204, et notamment celle de manuel comnene. Il affirme ainsi que tous les peuples installes dans les territoires jadis sous controle de byzance, en asie comme en europe, sont desormais soumis a l'autorite imperiale. Il ecrit egalement que l'empereur l'a emporte sur des envoyes de l'eglise latine et a tranche les questions du dogme responsables du schisme des deux eglises, latine et orthodoxe. En revanche, d'une facon nouvelle par rapport a ses predecesseurs, theodore ii lascaris ne considere pas la reconquete de constantinople comme une priorite. C'est nicee qui constitue desormais la capitale de l'empire. Il nous semble que l'auteur, d'une facon originale, expose sa propre conception du pouvoir imperial, plus qu'il ne celebre le regne de son pere. Contrairement a ce dernier, il considere que la restauration de l'empire ne passe pas par la reconquete de la capitale, mais par le retablissement de la preeminence imperiale; a cela s'ajoute la prise de conscience d'appartenir a d'une nation "grecque".

  • Titre traduit

    Theodore ii laskaris, encomion of nicaea, encomion of john vatatzes. Edition, translation, introduction, commentary and notes. (2 vol. )


  • Résumé

    This is an edition, a translation and a commentary of two enkomia written in medieval greek (xiiith century). The author is theodore ii laskaris, emperor of the byzantine empire of nicaea (1254- 1258). Both of these enkomia have been written at the very end of the reign of john vatatzes (1222-1254). First of them is a text in honour of nicaea, the official capital of the empire, after the conquest of constantinople by the venitians and the soldiers of the fourth crusade in april 1204. The second one is celebrating john vatatzes, the author's father. Preserving the political tradition, the emperor, according to theodore ii laskaris, is laying claim to all the prerogatives that the byzantine emperors, especially manuel comnene, had enjoyed before 1204. So, the emperor is leading every nation, in asia as well as in europe, in the lands that had formely constituted the byzantine empire, under his authority. He is also winning over members of the latin church, and he is deciding the points and the questions of dogma that separated the latin and orthodox churches. But in opposition with the tradition, theodore ii laskaris doesn't see, at the same time, the reconquest of constantinople as the main duty of the emperor. According to him, the only one capital is now nicaea, in the center of greek asia minor. These points are not analogous to john vatatzes' political thought and action. So, it seems that these two speeches are illustrating the author's political claims rather than they are celebrating john vatatzes' reign. The most important point is his lofty concept of the imperial office. Thus these enkomia show how imperial and oecumenical claims preserved in the nicaean empire, were given a new concept, with the awareness that nicaea stands in the center of hellenic lands.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Presses Universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Éloge de Nicée


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 545 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 383 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4092
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 479

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6601
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Presses Universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : Éloge de Nicée
  • Détails : 2 vol. (367, 171 p.)
  • ISBN : 2-284-03003-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 330-367
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.