La Nouvelle Revue Française et le theâtre (1909-1925) : constitution d'une esthétique

par Jacqueline Levaillant

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Autrand.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans ce qu'il est d'usage de considérer comme les deux premières périodes de la Nouvelle Revue Française, de 1909 à 1925, nous nous proposons de dégager une esthétique théâtrale, manifestée principalement dans les écrits de ses six fondateurs, André Gide, avec autour de lui Michel Arnauld, Jacques Copeau, Henri Gheon, André Ruyters, Jean Schlumberger, ainsi que de leurs plus intimes collaborateurs, par ordre d'apparition, Jacques Rivière, Gaston Gallimard et Roger Martin du Gard. Notre corpus de base est constitué de tous les articles, chroniques et notes de la revue se rapportant au théâtre. Nous l'avons élargi à des écrits extérieurs, publics ou privés, particulièrement significatifs à nos yeux : ouvrages théoriques, conférences, articles parus dans d'autres périodiques, correspondances et journaux intimes. Les textes sur lesquels s'appuie notre recherche traduisent une orientation commune : une esthétique théâtrale qui est l'expression particulière des conceptions littéraires et artistiques de la revue. On y retrouve notamment le refus du romantisme, du symbolisme, du réalisme, et le souci tout classique du dépouillement et de la construction. S'y ajoute la volonté de restituer dans les interprétations l'esprit et la beauté des oeuvres du passé, et de rénover totalement un théâtre en pleine crise. C'est dans cette perspective qu'est abordée l'expérience du Vieux-Colombier, dont la création en 1913 s'inscrit dans la filiation directe de la revue. Nous examinons tout d'abord les conditions et les perspectives du combat que les hommes de la N. R. F. Ont mené pour le théâtre. Puis nous évoquons les "grands modèles" qui les ont inspirés. Nous dégageons alors l'esthétique théâtrale qui leur est propre, en l'envisageant successivement sous l'angle du texte et sous celui de la représentation. Nous voyons enfin leur contribution au renouvellement du théâtre dans ses formes et dans son rapport au public.

  • Titre traduit

    La Nouvelle Revue Française and the theater (1909-1925) : building up an aesthetics


  • Résumé

    From the years 1909 to 1925, commonly described as the two initial periods of la Nouvelle Revue Française we intend to draw a theatrical aesthetics such as is displayed in the writings of the six founders of the review, André Gide and, around him, Michel Arnauld, Jacques Copeau, Henri Gheon, Andre Ruyters, Jean Schlumberger, as well as of their closest collaborators, Jacques Rivière, Gaston Gallimard and Roger Martin du Gard (in order of appearance). Our primary corpus consisting of all the papers, chronicles and notes concerning theatre issued by the revue was extended to private and public writings which, although not published in the review, seemed particularly significant : theoretical works, lectures, papers from other periodicals, letters and diaries. All the texts relevant to our enquiry bear witness to a common turning towards a theatrical aesthetics which features in a particular way the literary and artistic conceptions of the revue : a rejection of romanticism, symbolism and realism as well as a distinctively classical concern for plainness and construction. To these they add a will to make interpretations render the spirit and beauty of works from the past and to renew completely the theatre, then deep in a crisis. From this standpoint we consider the Vieux Colombier experiment which, begun in 1913, is a direct offspring of the revue. We first ascertain the conditions and perspectives of the struggle the people from the N. R. F. Waged for theatre. We then turn to the "great models" who inspired these men. From this material their own particular theatrical aesthetics can then be drawn and studied successively from the standpoints of the texts and of the productions. We finally consider their contribution to a renewal of theatre, both in its forms and in its relation to the audience.

Autre version

Le thème égyptien au XIXe siècle : les images de l'Egypte dans la littérature française


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 524 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 832 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3954

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6625
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Le thème égyptien au XIXe siècle : les images de l'Egypte dans la littérature française
  • Détails : 3 vols.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.