Habermas lecteur de Weber et la question du fondement des valeurs

par Marc Lambret

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Raymond Boudon.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    Jurgen Habermas, avec son "éthique de discussion", est aujourd'hui une référence pour ceux qui veulent fonder une morale laïque unifiée. A ce projet, l'idée du "nouveau polythéisme" des valeurs, formulée par Max Weber en son temps, semble s'opposer directement. C'est pourtant chez Weber que Habermas trouve l'inspiration pour interpréter la modernisation occidentale comme le déploiement des ressources de la raison, en particulier de sa compétence pour la résolution des questions morales. Mais l'analyse précise du texte habermassien montre que l'idée de rationalité morale-pratique est contre-productive, et que Weber donne surtout à comprendre de la modernité sans religion le paradoxe d'un rationalisme déraisonnable. L'idée de la modernité comme âge du dépassement définitif de la religion vient de la foi au christ Jésus, qui se réalise dans ce qui demeure une religion; sans la foi au christ cette idée se retrouve sans fondement ni perspective. Quant à l'idée que les hommes peuvent et doivent communiquer pour s'entendre raisonnablement sur les questions morales, et sur ce qui fonde les valeurs, elle est d'actualité, mais elle n'est pas spécifiquement moderne. C'est, en somme, une idée religieuse élémentaire.

  • Titre traduit

    Habermas' interpretation of Weber's theory of values


  • Résumé

    In his "discussion ethics", Jorgen Habermas stands to-day as reference for those who wish to put the base of a secular and united moral doctrine. The idea of a "new polytheism" of values, as it was expressed by Max Weber, in his days, seems to be directly opposed to this project. Nevertheless, it's in Weber that Habermas has found the brainwave to take the western modernization as a display of reason possibilities, for he is particularly competent at solving moral problems. But the precise analysis of Habermas' text proves that the idea of practical-moral rationability is unproductive. Weber helps mostly to understand in modernity without religion the paradox of unreasonable rationalism. The concept of modernity as a stage of a rational surpass of religion comes from the faith in Jesus Christ, this is fulfilled in a true, solid, religion. Without believing in Christ, this concept has neither base nor prospect. The idea that people can and must communicate in order to reach a reasonable agreement on moral questions is in the air, though not specifically modern. On the whole it's an elementary religious view point.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (504 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 52 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3928
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : ISH R 26

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6162
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.