L'implantation de l'Eglise catholique dans la société coréenne, 1886-1906

par Dong-Ha Chang

Thèse de doctorat en Études indiennes et extrême-orientales

Sous la direction de Jean-Marie Mayeur.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le but de notre étude est de comprendre l'histoire de l'Église catholique de Corée dans la société coréenne de 1886 à 1906. Depuis l'établissement de l'Église catholique de Corée en 1784, le gouvernement coréen persécutait ouvertement les chrétiens. Mais, après l'ouverture aux pays occidentaux, les églises sont protégées par les puissances occidentales qui ont réprimés le gouvernement coréen. C'est pourquoi les problèmes concernant la mission catholique en Corée ont donc entrainé des conflits parmi les coréens. Donc, ces problèmes exercent une grande influence sur le changement de la politique du gouvernement coréen. En général, dans la période de notre étude, la première politique de la mission des missionnaires français était le rétablissement des communautés catholiques qui avaient été détruites par la persécution du gouvernement coréen et l'agrandissement de la puissance du catholicisme. Dans ce but, les missionnaires français protégeaient et soutenaient les croyants existants en même temps qu'ils essayaient d'agrandir et de développer la communauté catholique. Aussi, l'intervention du gouvernement français en faveur des missionnaires français en Corée redonnait-elle des forces à la mission catholique française et aux croyants. Cette politique et les intérêts des croyants ont été confrontées à la force des réactions et des résistances des fonctionnaires, des autorités locales, des non-catholiques. Cette résistance à la mission catholique s'est développée en anticatholicisme dans quelques régions à partir de 1899. Les missionnaires catholiques français et protestants introduisirent le système d'enseignement et la méthode des œuvres sociales dans la société coréenne, mais ils regardaient la culture et la vie sociale coréenne comme une sauvagerie ou un péché. De plus, ils imposèrent unilatéralement aux coréens leurs propos valeurs considérées comme unique et universelle. Malgré cela, la société coréenne qui recherchait des solutions nouvelles pour remplacer le confucianisme, l'économie, la hiérarchie et les valeurs de la féodalité coréenne, attachait un grand intérêt aux nouveaux idéaux du catholicisme ou du protestantisme qui représentaient en eux-mêmes la culture occidentale. Mais, la mission chrétienne de Corée ne prit pas suffisamment en compte la volonté des chrétiens ou non-chrétiens d'apprendre les systèmes et les valeurs occidentaux vraiment utiles.

  • Titre traduit

    The rooting of the Catholic Church in Korean society 1886-1906


  • Résumé

    The aim of this study is to understand the history of the Korean Catholic Church in Korean society from 1886 to 1906. Since the establishment of the Catholic Church in Korea in 1784, the Korean government openly persecuted Christians. But after the opening up of the country to western nations, the churches are protected by the western powers oppressing the Korean government. Therefore, problems concerning the catholic mission in Korea led to conflicts among Koreans. Those problems will exert a strong influence on the policy changes in government. Generally speaking, in the time frame of this study, the first policy of French missionaries was to re-establish catholic communities that had been destroyed by the persecution, and to extend the power of Catholicism. With this aim, the French missionaries protected and sustained the existing believers and, at the same time, tried to develop the catholic community. In this manner, the French government's intervention in favor of French missionaries in Korea helped strengthen the French catholic mission and the Korean believers. That policy as well as the interests of the believers is confronted to strong reactions and resistance from civil servants, local authorities, non-Catholics. This resistance to the influence of the catholic mission developed into anti-Catholicism in some places from 1899 and afterwards. French catholic and protestant missionaries introduced an education system and social work in the Korean society, but they considered Korean culture and social customs as barbaric or sinful. Furthermore, they imposed on Koreans their own values, considered as unique and universal. In spite of this, the Korean society, in search of new solutions to replace Confucianism, the economics, hierarchy and values of a feudal society, showed a great interest in the new ideas brought about by Catholicism or Protestantism representing western culture. However, the Christian missions in Korea did not sufficiently take into account the good will showed by Christians and non-Christians alike to learn the western systems of values that could have useful to reform and develop Korean society towards modernity and love of humanity. That is why the history of the Korean Catholic Church needs deeper studies for the on-going task of a establishing proper relationship between the society and the church in Korea.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 725 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 553 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (Lyon). centre de documentation du LARHRA.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3902

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2296
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6208
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.