Henri-Pierre Roché collectionneur (1879-1959)

par Scarlett Bonduelle Reliquet

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Serge Lemoine.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    Henri-Pierre Roche (1879-1959) est surtout connu à travers ses romans "Jules et Jim" et "Deux anglaises et le continent", tous deux adaptés au cinéma par François Truffaut. S’il a peu publié, en dehors de ses nombreux articles pour les journaux, il a été en revanche un épistolier très prolifique et a correspondu avec environ deux cents personnalités du monde intellectuel et des arts. Il a rédigé consciencieusement, et pendant presque soixante ans, ses "Carnets" - autrement dit son journal intime -, qui représentent un total d'environ 7000 pages d'informations biographiques sur ses nombreuses aventures sentimentales et sur ses relations avec les artistes, les marchands et les intellectuels de son temps. La totalité de ces archives, réunies dans le fonds Henri-Pierre Roche, sont conservées au Harry Ransom Humanities Research Center de l'université du Texas à Austin (USA). C'est grâce à ces documents, inédits pour la plupart, que nous avons pu retracer et analyser l'itinéraire d'Henri-Pierre Roche. En tant que collectionneur d'art moderne et mécène de nombreux artistes contemporains. Sa participation à l'actualité artistique s'étend sur une longue période allant du cubisme au début du siècle, à l'art informel dans les années cinquante. Il est connu pour avoir aménagé la rencontre de Picasso avec Gertrude Stein en 1905 et pour avoir entretenu une importante relation avec Marie Laurencin, dont il a été l'amant et le mentor des 1906. Il a participé, aux côtés de son futur meilleur ami Marcel Duchamp, à l'histoire du mouvement dadaïste à New York, ville où il a vécu entre 1916 et 1919. De retour à Paris, Henri-Pierre Roche a joué le rôle de conseiller auprès du célèbre collectionneur américain John Quinn, lui donnant accès aux ateliers de ses amis artistes et surtout l'occasion d'enrichir considérablement sa collection d'art moderne ("La bohémienne endormie" du Douanier Rousseau ou le "Cirque" de Seurat). Dans les années vingt et trente, il a assuré la protection de nombreux artistes peu connus dont il a acquis un très grand nombre d'œuvres et a effectué une mission de conseil auprès du Maharajah d'lndore, acquéreur de plusieurs sculptures de Brancusi. Apres la Seconde Guerre mondiale, il a permis à certains talents exceptionnels, comme son ami Wols notamment, d'être reconnus par le milieu de l'art, et a participé à la naissance de l'art brut auprès de Jean Dubuff

  • Titre traduit

    Henri-Pierre Roche, collector of Modern art (1879-1959)


  • Résumé

    Henri-Pierre Roche's life (1879-1959) is known through François Truffaut’s two feature films adapted from his novels "Jules et Jim" and "Deux anglaises et le continent". He was a better diarist than a prolific novelist. His correspondence with around two hundred personalities from the arts milieu mainly, as well as his diaries (a total of about 7000 pages), tell us about his life as a seducer, collector and patron of the arts. All his personal papers are kept at the Harry Ransom Humanities Research Center at the University of Texas, Austin, USA. He participated very early to the development of cubism (he arranged the meeting of Gertrude Stein with Picasso in 1905, and was Marie Laurencin's lover and mentor since 1906). During the First World War Roche lived in New York where he met Marcel Duchamp who became his best friend and other artists from the New York Dada group. Then, the American collector John Quinn asked Roche to become his personal art advisor to enrich his private collection of modem art (1919-24). In the twenties and thirties Roche sponsored a large number of French artists whose works ranged from abstraction, surrealism to figurative art. Consecutively, he was appointed personal advisor of yeshwant Rao Holkar, maharajah of Indore, whom he helped to purchase Brancusi’s sculptures. Then, during the German occupation of France, Roche moved to Drôme region where a colony of artists and intellectuals refugees had settled (there, in the village of Dieulefit Wols and Etienne-Martin became Roche's friends and proteges. During the ten last years of his life, besides publishing his two autobiographical novels - above quoted - Roche published a large number of exhibition catalogue prefaces. Along with his memories about his artists’ friends and his own private collection of modem art (106 artists’ names).

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Ramsay à Paris

Henri-Pierre Roché : l'enchanteur collectionneur


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (558 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 227 ref.

Où se trouve cette thèse ?