Musique carnatique et facture instrumentale analyse et evolution du jeu de la vina et de sa lutherie au xxeme siecle en inde du sud

par DANIEL BERTRAND

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Manfred Kelkel.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le but de ce travail est d'etudier la relation entre les differents styles de jeu interpretes sur la vina, grand luth a manche long de la musique classique d'inde du sud (musique carnatique), et les ecoles de facture instrumentale qui leur correspondent. Apres deux chapitres generaux d'introduction a cette musique et aux conditions de son apprentissage et de sa pratique, les methodes d'analyse musicale mises en oeuvre au cours de cette these sont exposees, ainsi qu'un systeme particulier de transcription utilisant simultanement des notations solfegiques indienne et occidentale, une transcription graphique et une notation des techniques instrumentales employees. Quatre chapitres sont alors consacres a l'analyse et a la caracterisation des quatre grandes ecoles regionales de jeu, et des principaux bani-s(traditions specifiques se transmettant de maitre a disciple) qui les composent. Les styles de vingt-trois musiciens sont pour cela examines en prenant pour sources les temoignages bibliographiques a leur sujet, leur discographie, et souvent des enregistrements originaux d'improvisations dans le raga kalyani realises pour les besoins de cette etude. L'adherence plus ou moins prononcee a une esthetique cherchant a imiter le modele vocal, ou s'en affranchissant en tirant parti des specificites de l'instrument, est particulierement recherchee. La seconde partie de cet ouvrage etudie avec soin la facture de la vina. Apres avoir d'abord decrit sa forme la plus universelle, une analyse de toutes ses variations regionales est entreprise, ainsi qu'un examen de quelques innovations ou experiences,plus ou moins recentes, cherchant a remedier a certaines de ses faiblesses. La conclusion recapitule les principaux paralleles entre les ecoles et les bani-s d'une part, et les lutheries regionales d'autre part. Un annuaire de luthiers et une importante discographie sont joints en annexe.


  • Résumé

    The aim of this work is to study the relation between the various styles of playing the vina, the big long-necked lute in south indian classical music (carnatic music), and the schools of instrument-making corresponding to them. After two general introduction chapters to this music and to the conditions for its learning and its practice, the methods of musical analysis used in the course of this thesis are exposed, as well as a particular system of transcription simultaneously using indian and western notations, a graphic transcription and a notation of the instrumental techniques that are used. Four chapters are then devoted to the analysis and the characterisation of the four great regional schools of playing and of the bani-s (specific traditions passed on from master to disciple) that compose them. Twenty-three musicians' styles are examined, using bibliographical testimonies about them, their discography and often original recordings of improvisation in the kalyani raga realised for the needs of this study. The more or less pronounced adhesion to an aesthetics trying to imitate the vocal model, or freeing itself from it by making the most of the specificities of the instrument, is particularly looked for. The second part of this work carefully studies the making of the vina. After first describing its most universal shape, an analysis of all its regional variations is set about, as well as a study of some more or less recent innovations or experiences trying to remedy some of its weaknesses. The conclusion sums up the main parallels between the schools of playing and the bani-s on the one hand, and the regional instrument-makings on the other hand. A directory of the makers and an important discography are included in an annex.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 792 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 173 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 780 BER mus T.1
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 780 BER mus T.2
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 780 BER mus T.3
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3882/1-7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.