La production du sens dans l'oeuvre de boudjedra -approche de psychanalyse textuelle et semiotique-

par KARIM SERRAJ

Thèse de doctorat en Études arabo-islamiques

Sous la direction de Guy Dugas.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    A travers une semiologie du signe linguistique, dont deux poles peuvent etre degages, une face symbolique signifiante et une autre imaginaire menant au latent et au meconnu de la chaine de sens, la these preconise de decrire le systeme inconscient dans les 6 romans publies en langue francaise par rachid boudjedra. Inauguree en 1969 avec la repudiation et close en 1981 avec vainqueur de coupe, la production romanesque de l'auteur symbolise un itineraire de la construction du sujet psychanalytique, mettant en place un parcours structurant dans le procede de la representativite du texte. En cela l'engendrement du sens dans l'oeuvre porte dans ses procedes scripturaux et dans les nombreux micro-recits, schemas, configurations isotopiques et scenes, une poeticite qui coincide dans son trajet avec la fermeture de la chaine seconde connotante, source du delire et de la divagation chez boudjedra. Une analyse structurale met en valeur l'organisation immanente constitutive de l'oeuvre. Le principe des textes boudjedriens, univoque dans son surgissement, fait retour dans chaque roman et modele la scene de la symbolisation. Retrouver le meme materiau permet tout autant de le saisir dans des formes nouvelles. Lecture de la dette semantique, la these se propose d'affranchir le narrateur du conflit inconscient qui le signifie et l'engendre en tant que structure. Sur le plan du recit, de l'histoire, tout autant dans les differentes categories du discours ou se manifeste le sujet psychanalytique, la recherche de l'ordre en est le dessein profond et axial. La these rend compte egalement d'une evaluation du langage metonymique utilise dans la chaine. Decrit l'aspect morphologique du signe linguistique.


  • Résumé

    The thesis claims to describe the inconscious system in 6 of rachid boudjedra's novels ediced in french language, through a semiology of the linguistic sign which has two major poles : a significant symbolic side and an imaginary one leading to the latent or the unknown of the meaning chain. The author's work which begun in 1969 with "the repudiation" and ended in 1981 with "the cup winner" symbolises the construction itinerary of a psychological subject which puts a structuring way in the proceeding of the texte representativity. The creation of meaning in the work brings in its scriptural proceedings, in its numerous micro-accounts, in its actemes, in its isotopic configurations and in its scenes, a poeticity whose travelling coincides with the closing of the second connotant chain which is the source of boudjedra's delirium and divagation. A structural analysis puts on the immanent and constitititive organisation of the work. The principle of boudjedra's texts which is the same in its coming up, returns in act novel and shepes the symbolisation scene. This finding of the same material allows to take it in new forms. Taken as a kind of reading of a semantic debt, this thesis proposes to free the narrator from his inconscious conflits which signifies him and creates him as a structure. In the plan of account, of the story, so as of the different categories of the discourse where the psychanalitic subject manifests himself, the search of order is our deepest aim. The thesis takes also in account the evaluation of the metonymic language used in the chain and describes the morphologic aspect of the linguistic sign.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 558 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 200 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3786
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.