La France et les affaires du Transvaal (1870-1902)

par Isabelle Dor de Bernonville

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean Ganiage.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    Après avoir été l'objet de commentaires surabondants, le sud de l’Afrique, a fortiori le Transvaal, n'est plus guère étudié ni connu en France depuis environ 1905. Les français sont restés à l'écart des développements industriels du Transvaal, mais ont acheté massivement des actions minières - achats évalués à 2 milliards de f. Ils ont aussi contribué de façon déterminante au développement de l'exploitation minière par l'envoi d'ingénieurs miniers (environ 70). Nous avons tenté de démêler les réseaux de pouvoir au travers des activités des banques et de deux scandales politico-judiciaires. Nous avons analysé l'impact sur l'opinion française de la guerre anglo-boer (1899-1902). Nous avons élaboré un dictionnaire de 450 noms (français et transvaaliens) et de 70 sociétés. Notre travail est fondé sur des recherches approfondies en France et en Afrique du sud.


  • Résumé

    As a matter of fact, French people had massively invested in the then Transvaal republic, not so much directly than by buying mining shares. This trend had been so strong that - following our recalculations - they might well have spent over 2 billions on the Transvaal at that period. We have studied in the first place Transvaal itself, which had been most forgotten in France since the turn of the turn of the century. We have tried to understand and explain the various influences, those of governments, specialized press and finance. We have privileged study of public opinion, particularly from the Jameson raid (1896) till the end of the war (1902). We have elaborated a biographical dictionary of 400 names of persons having been involved in franco-transvaalian relations, plus 70 firms. For this work, we have been doing extensive research both in France and South Africa (state archives, Kimberley archives and various private papers).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (non paginé, 153, 327 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2 f. 1-57. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 632
  • Bibliothèque : Institut d'histoire économique et sociale. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3804

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5720
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.