Particules enonciatives en francais, en finnois et en estonien

par TIIU GRUNTHAL ROBERT

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de DANIELLE LAROCHE BOUVY.

Soutenue en 1997

à Paris 3 .


  • Résumé

    L'objectif de la these est de comparer l'utilisation des particules enonciatives dans trois langues, dont une romane - le francais - et deux finno-ougriennes - le finnois et l'estonien. Dans la premiere partie du travail sont traites quelques problemes terminologiques lies a l'etude des particules enonciatives (appelees aussi, entre autres, particules discursives ou pragmatiques). Ensuite, il y a une breve presentation du systeme des particules enonciatives dans chacune des langues etudiees, suivie d'une presentation plus detaillee de quelques-unes de ces particules, choisies surtout en vue del'analyse du corpus. La deuxieme partie de la these contient un bref apercu de l'etat actuel des travaux contrastifs francais-finnois-estonien dans le domaine des particules enonciatives. La partie principale du travail consiste en l'analyse de l'utilisation de certaines particules enonciatives dans un corpus constitue de textes litteraires francais, finnois et estoniens ainsi que de leurs traductions dans les deux autres langues. Pour ce qui est des resultats concrets de l'analyse, elle permet de prendre pleine conscience de la complexite des relations qui existent entre l'utilisation des particules enonciatives, de l'ordre des mots et de la prosodie, parfois meme des temps verbaux pour la transmission des messages linguistiques. L'importance du role que joue chacun de ces facteurs pour la formulation des messages varie selon les langues et selon les differents registres de chaque langue : comme il etait a prevoir, l'utilisation des particules enonciatives a un role plus important en finnois et en estonien qu'en francais, meme si en francais aussi il existe des cas ou il serait difficile de remplacer l'utilisation des particules enonciatives par d'autres procedes.


  • Résumé

    The aim of the dissertation is to compare the use of discourse particles in three languages, one of which is a romance language - french - and two are finno-ugric - finnish and estonian. In the first part of the work it is question of some terminological problems, followed by a short presentation of the discourse particle system and of some separate particles in each of the three languages. The second part of the work summarizes the present situation of french-finnish-estonian contrastive works related to the discourse particles. The main part of the dissertation consists of the analysis of a number of discourse particles in a corpus constituted by litterary texts in french, finnish and estonian and of their translations in the two other languages. As a result of the analysis, it is possible to see in practice how complicated are the relations between the use of the discourse particles, the word order and the prosody, sometimes even the tenses, in the transmission of linguistic messages. The importance of each of these elements in the formulation of messages varies in different languages and in different registers of each language : as it could be foreseen, discourse particles have much more importance in finnish and in estonian than in french, but even in french it is possible to find situations where it would be difficult to replace the use of discourse particles by other means.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 333 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 220 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.