Les grandes orientations du commerce"Sud/sud" de la Tunisie après 1993 : Amérique latine ou Asie du Sud-Est ?

par Jamel Trigui

Thèse de doctorat en Études sur l'Amérique latine

Sous la direction de Claude Collin Delavaud.

Soutenue en 1997

à Paris 3 .


  • Résumé

    Les echanges exterieures de la tunisie restent tres marques par une concentration geographique vers le nord. Une bonne part de ces echanges est due aux activites de delocalisation d'entreprises europeennes en tunisie, principalement dans le domaine des produits textiles. L'echeance du 01 janvier 1993 (du grand marche europeen) a provoque l'inquietude des pouvoirs publics tunisiens car les mesures protectionnistes de l'u. E. Ont fortement limite les possibilites d'exportation de la tunisie ( contingentement de l'huile d'olive, des agrumes, protection saisonniere de la production des tomates. . . ). En revanche, les activites des investisseurs europeens en tunisie n'ont pas ete affectees. Quant aux echanges commerciaux de la tunisie avec les pays du sud et notamment l'amerique latine et l'asie, du sud-est, ces echanges demeurent peu developpes pour plusieurs raisons : eloignement , maitrise du cout de transport, absence d'accords commerciaux bilateraux etc. . . Toutefois, les produits agricoles tunisiens n'auront de debouches que dans les marches des pays du sud. L'objectif de la these est donc de sensibiliser les operateurs tunisiens de l'interet : - d'intensifier les echanges sud/sud, - de reequilibrer le commerce exterieur entre le nord et le sud, - de compter sur ses propres ressources pour atteindre le but d'un developpement authentique. Une serie de mesures devrait etre evoquee theoriquement pour orienter la position tunisienne qui apparait hesitante a toute nouvelle tentative d'ouverture vers les nouveaux pays industrialises du sud principalement.


  • Résumé

    Tunisian foreign exchanges are mainly oriented to north countries : most of them are originating from european firms delocalizated in tunisia ; they are also concentrated in the cloth industry. On january 1st, 1993, the extended european market was created. On one hand the tunisian authorities feared some barriers could limit their export potentialities (quota on olive oil, on citrus fruits, on tomatoes,. . . ). On the other hand, european investments in tunisia did not decrease. Tunisian commercial exchanges with south countries, latin america and south-east asia are not very developed for the following reasons : distance, transport cost, no trade agreement. Anyway south countries remain the only segment with growth potential for tunisian agricultural products. The objective of our thesis is to make tunisian operators aware of the interest : - to increase south-south exchanges, - balance the foreign trade between north and south, - use tunisian own resourses to support authentic development. Many actions need to be assessed theoritically in order to guide the tunisian policy. Actually tunisian policy is hesitating on how develop new trade relations with new industrialized countries from south.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (664 f.)
  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.