Comment devient-on un classique ? : le cas de Colette

par Marie-Odile André

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Alain Viala.

Soutenue en 1997

à Paris 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Prenant la forme d'une etude de cas et se placant dans la perspective qui est celle de la reception des oeuvres litteraires, ce travail etudie dans quelle mesure et comment colette est devenue un classique scolaire. La premiere partie de notre etude fondee sur l'exploitation d'un corpus de 279 manuels de l'enseignement secondaire et/ou primaire superieur s'echelonnant de 1920 a 1989, rend compte du destion de l'ecrivain a l'interieur de l'institution scolaire. Elle s'attache a evaluer quantitativement la place exacte que l'ecole reserve a colette, a decrire le modele scolaire de l'oeuvre et examine plus particulierement le traitement reserve aux trois oeuvres-phares que sont la maison de claudine, les vrilles de la vigne et sido. Elle analyse aussi l'image de l'ecrivain que dessinent discours de presentation et iconographie ainsi que les usages que l'ecole fait de colette en fonction des apprentissages qu'elle privilegie. Il apparait ainsi que fortement sollicitee par l'ecole, colette occupe la position paradoxale d'un classique mineur. La seconde partie de la these se recentre sur les decennies 20 et 30 afin d'eclairer ce statut de classique minore par une etude detaillee de la phase de consecration de l'ecrivain. L'accueil que lui reservent les spheres journalistique et editoriale comme l'evolution que connaissent les discours critiques sur son oeuvre placent des cette periode colette dans la position d'un ecrivain classicisable. Cependant, les reserves qui demeurent, la position minoree d'une categorie comme la "litterature feminine" ainsi que le mode de lecture autobiographique qu'elle induit font que sa consecration demeure fragile et expliquent que colette soit d'abord accueillie par une fraction elle-meme peu legitime de l'institution scolaire. Erigee au rang de classique par l'enseignement primaire et primaire superieur, colette gardera pour longtemps ce profil de classique mineur qui la caracterise.


  • Résumé

    Presented as a case study and from the angle of the acceptance of literary works, this thesis investigates to what extent and how colette has become a curriculum classical author. The first part of the thesis is based on the analysis of 279 secondary or upper primary school textbooks ranging from 1920 to 1989. It accounts for the writer's evolution within the school system, describing the niche occupied by colette's production and more especially the school treatment of her three main works (la maison de claudine, les vrilles de la vigne and sido). It also analyses the writer's image as conveyed by textbooks notices and iconography as well as the uses of her works according to various educational aims. Paradoxically enough, although colette's works have been extensively used she is regarded as a minor classical author. The second part of the thesis focuses on the 1920's and 1930's. It aims as explaining this position as a minor classical author by delving into colette's consecration phase. Her position as a classical writer was conferred upon her during those two decades both by the presse and the publishing world and by a positive change in the critical approach of her books. Yet, long-lasting reserves, the minor role played by a so-called women's literature and an autobiographical reading of her production have weakened colette's notoriety. This may account for the fact that colette has first been acknowledged by an ill legitimate part of the educational institution. Raised to the position of a classical author by primary and upper primary schools, colette will retain her status as a minor classical writer for a long time.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Université de Metz à Metz

Les mécanismes de classicisation d'un écrivain : le cas de Colette


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (735 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Library : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5822
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Université de Metz à Metz

Informations

  • Sous le titre : Les mécanismes de classicisation d'un écrivain : le cas de Colette
  • Dans la collection : Recherches textuelles , 4
  • Détails : 1 vol. (404 p.)
  • ISBN : 2-909498-20-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 371-394. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.