De l'histoire à l'imaginaire, le Liban et la Syrie au miroir français, de 1946 à 1991

par Marie-Thérèse Oliver-Saidi

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Daniel-Henri Pageaux.

Soutenue en 1997

à Paris 3 .


  • Résumé

    La recherche "de l'histoire a l'imaginaire, le liban et la syrie au miroir francais de 1946 a 1991", a l'intersection de l'histoire et de la litterature, s'inscrit dans les nouvelles perspectives de l'imagologie, en litterature comparee. L'evolution des representations et des discours concernant deux pays voisins lies traditionnellement a la france y est cernee sur pres de cinquante annees riches en evenements, en guerres et en crises. Un corpus composite a ete requis qui va de l'infralitterature aux poetes d'expression francaise, des essais de journalistes aux ouvrages specialises d'historiens et d'arabisants. Une premiere grande periode couvre les annees 1946 a 1975 qui voient l'affirmation des identites apres l'independance, la mise en place d'un mythe du liban autour de quelques grands themes, alors que la syrie s'enfonce dans de lointains stereotypes et une sorte d'occultation. La guerre du liban avec ses moments forts comme l'invasion israelienne de juin 82, le siege de beyrouth, l'intervention des forces multinationales, constitue un tournant dans la vision francaise des deux pays. Le mythe libanais se brise, une nouvelle thematique s'elabore, la production de textes s'intensifie en meme temps que de nouvelles instances de recherche et d'edition elargissent les echanges franco-orientaux dans le champ culturel. Les images de damas et de beyrouth se rapprochent subtilement, dans un complexe reequilibrage regional, toujours en cours.


  • Résumé

    The research, "from history to fiction, french point of view on lebanon and syria since 1946 to 1991", lies at the crosspoint of history and litterature in the new perspective of imagology and comparative litterature. The evolution of the representation of these two close countries, traditionnally linked with france, is studied during about fifty eventful years. An heterogeneous corpus has been used, mixing cheap litterature, poetry, essays, highly documented articles from historians and orientalists. The first period extends from 1946 to 1975. After independance, each countries identity grew up differently, lebanon's myth was born with specific themes, at the same time syria was sinking into stereotyps and occultation. The lebanon war with its great events such as the israelian invasion, beirut's siege, the multinational intervention is the turning point in the french vision of these two countries. The lebanese myth breaks up, a new set of themes appears; more and more litterature is produced and cultural exchanges between france and the middle east are enhanced through new research and publishing centers. Today the images of damascus and beirut are more similar, although in a subtle way, through a complex readjustement of the whole area.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (986 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5676
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.