La rupture dans les nouvelles fantastiques de Henry James

par Elisabeth Pradeilles

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Hubert Teyssandier.

Soutenue en 1997

à Paris 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les nouvelles fantastiques de henry james, en tant qu'elles obeissent a la definition du fantastique comme rupture de l'ordre etabli et qu'elles ont pour arriere-plan obsessionnel la conscience d'une inevitable se manifestant par la cloture d'un texte pourtant sans cesse repris et reprise pour eviter cette fin promise, constituent une << amusette >> linguistique destinee a combler un manque ou l'ecriture se revele tout juste capable de retranscrire, a travers des procedes d'ecartement et d'encadrement qui rappellent les enseignements de la psychanalyse et de l'histoire de l'art, ses propres manquements. Entre platon et derrida, l'ecriture jamesienne oscille entre presence et absence en passant par l'iconoclasme, nous introduisant ainsi a l'ecriture et a la pensee de notre siecle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (586 f.)
  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.