Forme et évolution sémantique de quelques noms arabo-persans relatifs au "café" depuis la période médiévale à nos jours

par ʿAlāʾ al-Dīn Gūšahʹgīr

Thèse de doctorat en I.O.A.N.

Sous la direction de Yann Richard.

Soutenue en 1996

à Paris 3 .


  • Résumé

    L'etude de l'evolution semantique de quelques noms synonymes arabo-persans designant le cafe semble montrer que deux sortes de substances alimentaires distinctes sont a l'origine du cafe, le mot et la boisson chaude : aliments composes d'une saumure et d'une lie (bunn) et une liqueur forte (qahwa). Durant la periode medievale, la saumure etait generalement obtenue avec du lait fermente, consistant et noiratre. Le mot arabo-ethiopien bunn aussi bien que l'arabe qahwa (a l'origine du mot "cafe" et toutes ses variantes) semblent etre issus de certaines formes en usage dans la periode ante-islamique dans les langues d'origine indo-europeenne, designant initialement des objets relatifs a l'arbre ou a ses parties, depuis le "grain" ( bon ) jusqu'au "lait" de la "laitue sauvage" ( kah ) devenant noiratre au contact de l'air (cf. Apparence du cafe liqueur, puis du marc du cafe chaud). Les proprietes soporifique et anaphrodisiaque attribuees a ce lait par la medecine medievale ont ete transposees au cafe liqueur puis partiellement au cafe boisson chaude. Opposes au plan de la loi religieuse, ces aliments avaient pourtant un trait apparent dominant qui les rapprochait tous : consistance associee a leur couleur noiratre. Le choix conscient du mot qahwa, cafe liqueur medievale prohibee, au detriment de bunn, pour designer le qahwa boisson chaude neutre nouvellement inventee au yemen (xve siecle), represente un acte social defiant la symetrie prohibe autorise dans les societes musulmanes. La complexite de l'etude dichronique est en partie due aux vieux emprunts lexicaux des mondes semitique et persan. Il est certain que les sources persanes nous invitent non seulement a une revision des hypotheses a ce sujet mais aussi a comprendre certains aspects anthropologiques des habitus alimentaires dans le vieux monde. The semantic study of some arabo-persian synonymous words retative to "coffee" seems to show that two distinct sorts of substances are at the origin of coffee, both the word and the beverage : aliments composed of brine and lees (bunn) and a hard liquor (qahwa). In the middle ages the brine was usually obtained from the fermented milk which gave a rather thick and black substance. The arabo-ethiopian word bunn as well as the arabic qahwa ("coffee" and all its variants are derived from this word) seem to come from some forms in use at an early stage of indo-european languages which initially derived from this word) seem to come from some forms in use at an early stage of indo-european languages which initially designated the "tree" and its parts, from the grain ( bon , especially the fruit of pistacia species) to the milky wild lettuce-juice ( kah ), white at the extraction but becoming black when exposed to air (cf. The thickness and color of "coffee", the liquor and the hot yemenite beverage). The soporific and anaphrodisiac virtues of this juice, according to the medieval medecine, were transposed successively to the liquor and partially to the beverage. In spite of the opposition between these two kinds of food at the religious level, they had all a dominant common feature : thickness associated with the black color.

  • Titre traduit

    Form and semantic evolution of some Arabo-Persian words relative to coffee from the medieval period to present time


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Forme et évolution sémantique de quelques noms arabo-persans relatifs au "café" depuis la période médiévale à nos jours


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 469 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5486
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : Forme et évolution sémantique de quelques noms arabo-persans relatifs au "café" depuis la période médiévale à nos jours
  • Détails : 469 p.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.