Innovation, dynamique de la differenciation verticale et tarification de l'innovation : une application aux marches francais des ordinateurs personnels (1986-1993)

par Philippe Fenoglio

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Laurent Benzoni.

Soutenue en 1997

à Paris 2 .


  • Résumé

    Cette these analyse la relation verticale entre deux marches ou les producteurs de facteurs sur le marche en amont proposent des innovations a incorporer dans les produits offerts sur un marche verticalement differencie en aval. Dans le cadre d'un duopole monoproduit en aval, et sans cout de production, l'adoption d'un rythme optimal de diffusion des innovations correspond au resultat de maximum de differenciation, et permet d'accroitre le profit des firmes en aval, ainsi que le profit collectif. La problematique repose sur le fait de savoir si une remuneration des facteurs a leur contribution relative a la production de la qualite permet au producteur d'une innovation de recuperer les surplus generes sur le marche en aval. L'adoption d'une tarification proche du principe de la theorie de l'imputation montre que tel est le cas. Neanmoins, ceci necessite une discrimination parfaite en prix. Le rejet de ce choix strategique nous conduit a confronter l'offre et la demande globales des facteurs, tout en gardant une demande basee sur la contribution relative a la qualite. Dans ce cadre, les producteurs d'innovations ne peuvent capter la totalite des surplus generes. Cette dynamique implique l'adoption d'un rythme optimal. Or, les interets individuels conduisent l'industrie a retenir un rythme sous-optimal. Par exemple, et ceci constitue un resultat original, la firme de faible qualite accepte un degre maximal de differenciation. Ainsi, le principe de maximum de differenciation n'existe que dans une certaine mesure, nous ramenant a un modele a la hotelling. L'application aux marches francais des ordinateurs personnels montre que ceux-ci suivent un rythme sous-optimal se traduisant par une homogeneisation qualitative de l'offre, des prix faibles, et l'existence de profits collectifs inferieurs a ceux qu'ils pourraient etre dans le cadre d'un rythme optimal. En ce sens, les producteurs en amont des marches des pcs disposent d'une rentabilite inferieure.


  • Résumé

    This thesis analyses the vertical relation between two markets in which producers of factors on the backward market offer innovations to incorporate in the products offer on a certically differentiated market, forward. In the frame of a monoproduct duopoly, and without any production cost, the adoption of an optimal rythm of the diffusion of innovations corresponds to the result of maximal differentiation, and allows to increase the profit of firms forward, as well as the collectif profit. The question of this thesis lies upon the fact to know if a factor remuneration to its relative contribution to the production of quality allows to the producer of an innovation to recover the surplus generated on the market forward. The adoption of a tarification close to the principle of the imputationtheory shows that this is right. Nevertheless, this implies a perfect price discrimination. The rejection of this strategic choice conduct us to confront globals supply and demand of factors, altough the demand is based on the relative contribution of quality. In this frame, producers of innovations can't recover the whole generated surplus. This dynamics implies the adoption of an optimal rythm. Yet, individuals interest conduct the industry to opt for an under-optimal rythm. For instance, and this represents an original result, the firm of lower quality accepts a maximal degree of differentiation. Thus, the principle of maximum differentiation is verified untill a certain limit, bring us back to a model "a la hotelling". The application to the french markets of personal computers shows that this one follow an under-optimal rythm. In this frame, we assist to a qualitative homogeneization of supply, weak prices, and collectif profit inferior to those that we can obtain in an optimal rythm. In this way, producers backward have a lower profitability.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 1203 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 158 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DT98-098-1
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DT98-098-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.