L'émergence d'un nouvel objet symbolique : le photon

par Léna Soler

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Bitbol.

Soutenue en 1997

à Paris 1 .


  • Résumé

    Objectif du présent travail : assimiler la physique a un langage, a une langue au sens saussurien du terme, et étudier le fonctionnement interne de cette langue, notamment la nature des transformations diachroniques qui y interviennent. Ceci, dans le cadre d'une théorie où la signification d'un terme est fonction de sa place dans la structure d'ensemble du réseau symbolique dans lequel il intervient, et non pas d'un lien plus ou moins direct a un réfèrent extra-linguistique. L'analyse porte plus spécialement sur divers aspects de l'émergence du photon. Sont caractérisées un certain nombre de transformations symboliques par lesquelles advient du nouveau. Nous montrons ainsi, après avoir proposé une typologie des analogies, comment l'analogie est dans certains cas un puissant vecteur d'innovation. Ceci, à travers une étude extrêmement détaillée de la manière dont Max Planck prend en 1900 pour tuteur une démonstration combinatoire de Boltzmann, avec comme résultat, l'inscription dans le symbolique d'une nouvelle formule : &=hv. Nous analysons aussi la plasticité des modèles physiques, la manière dont ce qui est visé comme un même subit au cours du temps des modifications plus ou moins radicales et dont diverses représentations équivalentes et complètement antagonistes cohabitent parfois. Nous montrons en outre comment un cadre symbolique préexistant (celui des théories physiques considérées), avec ses formes typiques de raisonnement, ses concepts-clés, etc , d'un cote structure, infléchit et contraint la manière dont sont formulées les questions ou traités les problèmes, mais aussi, d'un autre côté, fonctionne comme un tremplin a partir duquel du nouveau peut émerger. Une classification systématique de différents types de contraintes s'exerçant sur la pensée créatrice est ce-faisant proposée.

  • Titre traduit

    The emergence of a new symbolical object : the photon


  • Résumé

    The goal of the present work is to see physics as a language (in the saussurian meaning of the word), and to study the internal functionment of this language, in particular the nature of the diachronical transformations which are producted in it. This, in the framework of a theorie in which the meaning of a word depends of the situation in the total structure of the symbolical system that this term occupies, and not of a more or less direct relation with an extra-linguistic referent. The analysis focuses on different aspects of the emergence of the concept of photon. A number of symbolical transformations, throuh which novelty happens, are analysed. We show, after having proposed a typology of different analogies, how analogy is in many cases a powerfull vector of innovation. This, through a very detailled study of the manner Max Planck parallels in 1900 a combinatoric demonstration of Boltzmann, which this result : a new inscription in the symbolical network, the formula &=hv. We analyse also the plasticity of the physical models, the way by which what is aimed as a same thing is more or less completely modified with time and by which some equivalent and in themselves antagonist representations sometimes coexist. We show moreover how a preexistent symbolical frame (the one of the studied physical theories), with his typical forms of reasoning, his key-concepts, etc. On the one side structure and constraint the way the questions are expressed and the problems are treated, but on the other side function as a trempolin from which some novelty can emerge. A systematical classification of different types of constraints which exert themselves on the thinking are by the way proposed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1100 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 355 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6452
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.