L'homme et la nature au Moyen Âge : naissance de l'écologie en Europe occidentale (Xe-XVIe siècles) : étude d'archéologie du paysage des milieux forestiers des comtés médiévaux d'Artois, d'Avesnes, de Flandre et d'Hainaut

par François Duceppe-Lamarre

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Léon Pressouyre.

Soutenue en 1997

à Paris 1 .


  • Résumé

    Bien que le terme d'écologie n'apparaisse sous la plume d'Ernst Haeckel qu'en 1866, les relations de l'homme et de la nature ne datent pas d'hier. C'est dans ce sens qu'il faut comprendre l'étude de la sensibilité à l'environnement pour le bas moyen âge. Le milieu forestier a été choisi pour sa biodiversité dans le cadre d'une étude d'archéologie du paysage dont les limites géographiques épousent celles des départements du Nord-Pas-de-Calais, avec toutefois quelques incursions dans la somme, la Belgique et les Pays-Bas, soit donc les comtés médiévaux d'Artois, d'Avesnes, de Flandre et de Hainaut. La problématique est double. D'abord, elle consiste à aborder le milieu forestier sous l'angle d'une archéologie du paysage renouvelée par la démarche écologique. Après avoir effectué l'évaluation de potentiel archéologique des espaces forestiers, et seulement ensuite, peut être abordée la question des types de gestion, soit l'éventuelle apparition d'une écologie médiévale. Cette dernière prends corps au sortir de la phase des défrichements et s'élabore tout au long des XIIIe et XIVe siècles essentiellement, à travers une série de réflexions et d'aménagements des composantes abiotiques et biotiques de l'écosystème forestier. Répondant à des situations précises, donc fluctuant dans le cours du temps historique, l'empirisme écologique du Moyen Âge émerge clairement à ce moment pour les patrimoines mixtes d'Europe occidentale

  • Titre traduit

    Man and nature in middle ages: the birth of ecology in Western Europe (10th-16th centuries)


  • Résumé

    Though the word of ecology appears with its creator in 1866, man's relations with nature are older than that. It is in this sense that we have to understand the study of the environmental sensibility during the medieval period. Forested environment have been chosen for its biological diversity in the case of a landscape archeological research. Its geographical limits correspond to those of the Nord-Pas-de-Calais region, along with some inroads in the french region of Somme, Belgium and Netherlands countries, so mainly the medieval countries of Artois, Avesnois, Flandre and Hainaut. Problematic is double. First, it consists to treat the forested environment under the point of view of landscape archeology, but renewed by ecological considerations. After a valuation of its archeological characteristics, and only after, could be treated the question of management diversity, so, the plausibility of the birth of a medieval ecology. This one grows at the end of the medieval deforestation movement, elaborates itself mainly during the 13th and 14th centuries, through a succession of reflexions and managements of the abiotic and biotic components of the forested environment. Answering accurate situations, and so varying. With the time factor, medieval empirical ecology comes to light clearly at this moment for the cultural and natural heritage of Western Europe

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (394 p.-non paginé [121] p.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 17- 46

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'anatomie comparée.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH. 397
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.