Visages photographies : une inquietante familiarite approche formulee d'un usage personnel de la prise de vue

par FLORENCE BOREL

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Pierre Baqué.

Soutenue en 1997

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette recherche comporte des photographies en noir et blanc, au moyen format, et un texte. Les images mettent toujours en scene une personne seule, en mouvement et floue, devant une batisse ancienne, cadree de maniere frontale. L'ensemble forme une suite incitant a confronter les cliches entre eux. Traduit sous le titre "l'inquietante etrangete", un article de sigmund freud, fournit le point de depart de la reflexion ecrite. Il parait en effet susceptible de constituer un outil pour analyser ces prises de vues. Une evolution s'est produite au fil de la redaction, aboutissant a une definition personnelle de la photographie, definition entierement issue des tirages. La these proprement dite s'enonce ainsi " l'image photographique, trace d'un reel exterieur, laisse affleurer a sa surface le petit theatre nocturne, secret et intime de son auteur. Elle affirme ainsi son auteur comme photographe. Le deroulement du texte vise a considerer les cliches sous tous leurs aspects. Le plan est construit par la succession de trois "chambres". La premiere, la chambre claire, etudie les images visuellement et releve leurs aspects significatifs. Elle examine d'abord le decor, puis le personnage- soulignant la theatralite du travail. La chambre obscure, ensuite, traite l'amont des epreuves: les etapes de leur fabrication, mais aussi le terrain ou s'enracine la demarche (photo de famille). Elle interroge les themes de la serie, du regard, et propose un lexique des notions photographiques importantes. La derniere, la chambre d'ecriture, debute par une presentation de l'inquietante etrangete etudiee par freud, aussitot mise en rapport avec ce travail plastique. L'appropriation de cette notion est marquee par une nouvelle denomination: "l'inquietante familiarite". Elle permet de porter un autre regard sur le decor, puis le modele: desorientation et depersonnalisation les caracterisent. Enfin l'art de la memoire, puis les notions de double, de magie et d'aura sont evoques.


  • Résumé

    This research includes black and white photographs, taken with an hasselblad camera, and a text. The picture always show a single person, blurred by her movement, in front of an old building, centred in a frontal way. They make a series which leads to comparison between the pictures. Article headed " the uncanny feeling" from sigmund freud gives a starting point for my writing. It seems likely to be a tool to analyse the picture. An evolution took place during the writing; it resulted in a personnal definition of photography. This definition totally stems from the pictures. The statement of the thesis is : the photographic picture, trace of outside reality, brings to its surface the little nocturn, secret and intimate theatre of its author. It asserts its author as a photographer. The text aims at considering the pictures from every angle. The plan is built by the succession of three "rooms". The first one, the light room, visually studies the pictures and points out their significant aspects. She first studies the setting, then the human figure- showing the theatricalness of the work. The dark room, then, treats of what's before the pictures: the stages of their making, but also the ground where the research takes root (family photography). She treats the topic of series, of glance, and gives a glossary of important photographical notions. The last one, the room of writing, starts with a presentation of the uncanny feeling as studied by freud, directly compared to this plastic work. The appropriation of this notion is showed by a new designation: the uncanny familiarity. It allows to have a new appreciation on the setting, then the model; disorientation and depersonnalisation characterize them. At last, art of memory, then the themes of double, magic and aura are treated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (319 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 167 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2141
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.