De l'unité du système critique : introduction à la problématique de l'histoire et de la politique dans la philosophie kantienne

par José Castaing

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Bernard Bourgeois.

Soutenue en 1997

à Paris 1 .


  • Résumé

    Ce travail a pour objet de vérifier l'hypothèse de l'unité, dans leur perspective pratique, des thèses du système critique dont les acquits spéculatifs seraient mis en œuvre par Kant dans sa philosophie "pratique" : la métaphysique des mœurs, la religion dans les limites de la simple raison et les "essais" historiques et politiques. L'étude de cette mise en œuvre fait l'objet d'une autre recherche. Celle-ci se limite essentiellement au "système critique" pour mettre en évidence dans une première partie les éléments du problème pratique et développer dans une seconde la démarche spéculative par laquelle Kant veut fonder une théorie de la nature comme ensemble des objets de l'expérience possible qui la dévoile non seulement comme rationnelle et donc scientifiquement connaissable mais comme originairement accordée à la destination intelligible de l'homme comme être raisonnable et fini. La question fondamentale, qui renvoie à celle de la théologie, était pour Kant de montrer comment dans sa rationalité le monde, ou création, était l'élément de la réalisation possible de la loi de la raison par la liberté. L'étude des difficultés rencontrées dans les critiques a pour objet de montrer que l'hypothèse de cette perspective métaphysique/pratique permet d'établir l'unité fondamentale du système des trois critiques et peut-être de proposer quelques hypothèses d'interprétation. Ce travail se propose d'être aussi ( et peut-être surtout) un instrument destiné à l’œuvre dont je ne prétends ni occulter ni résoudre les difficultés qui sont sans doute, liées irrémédiablement à son projet : produire une philosophie dans laquelle la foi sinon la théologie trouverait enfin sa place d'une manière cohérente en découvrant en l'homme l'être par lequel la fin du Dieu, auquel croit Kant, pourrait être réalisée et en montrant sous quelles conditions il est possible de penser l'homme comme en charge d'une telle réalisation et la nature comme lieu de celle-ci.

  • Titre traduit

    On the unity of the critical system : an introduction to the problematics of politics and history in the philosophie of Kant


  • Résumé

    The present work is intented as the test trial of an hypothesis : the unity, in a practical perspective, underlying the theses in the realm of the critical system, belaboured later by Kant in his "practical" philosophy, i. E. The metaphysic of morals, religion within the limits of simple reason, and the political and historical essays. The study of that labour in itself is the object of another research, as distinct from the present. The latter is essentially limited to the "critical system" in order to display in the first part the elements of the practical problem and to elaborate in the second part on the speculative approach through which Kant means to lay the basis of a theory unveiling nature not only as rational and therefore scientifically knowable, but also as originally keyed up to the intelligible destination of man as a limited and reasonable being. The fundamental question, bearing reference to the one in theology, was for Kant to show how in its rationality the world, or creation, was the element of a possible implementation of the law of reason by way of liberty. The study of the difficulties met with in the critiques endeavours to show that the hypothesis of such a pratical/metaphysical avenue of throught leads to establishing the fundamental unity in the system of the three critiques and perhaps to put forward a few interpretive hypotheses. The present work would also (perhaps mainly) lay claim to being a companionable instrument for the reading of the corpus the difficulties of which it is not my intention either to obfuscate or to resolve. Such difficultires are, without much doubt, irretrievably linked to Kant's purpose in producing a philosophy in which faith, if not theology, would at last find its place in a cogent way thanks to the discovery in man of the being through whom might be enacted the finality of the god believed in by Kant; thanks also to the setting out of the conditions under which it is possible to think of man as in charge of such an enactment, and of nature as place for the same.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (828 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 89 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6328
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1997PA010652
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.