Le théâtre à Paris (1880-1914) : reflet d'une société?

par Hélène Lebel

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Adeline Daumard.

Soutenue en 1997

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'étude des pièces de théâtre jouées à Paris entre 1880 et 1914 et sélectionnées à partir de l'illustration, son supplément théâtral et la revue des deux mondes révèle d'abord l'ouverture des théâtres parisiens aux dramaturgies étrangères : influences anglaises dans les années 1880, puis scandinaves dans la décennie 1890 et enfin, anglo-saxonnes, italiennes, allemandes et slaves au début du vingtième siècle. Par ailleurs, se dégage des pièces françaises une image bourgeoise de la société. Numériquement premier groupe social au théâtre, la bourgeoisie y est aussi représentée de manière souvent avantageuse. De plus, les autres catégories sociales (nobles, paysans, ouvriers et artistes), perçues par le prisme des valeurs bourgeoises, sont le plus souvent raillées, méprisées voire haies. Enfin, les principales inquiétudes de la bourgeoisie s'expriment au théâtre: question sociale, préoccupations religieuses, interrogations sur l'émancipation des femmes et des enfants hors de l'autorité masculine ainsi que sur la légalisation du divorce et surtout, inquiétudes patriotiques à une époque de plus en plus marquée par les tensions internationales et en particulier par les rivalités franco-allemandes à l'approche de la première guerre mondiale.

  • Titre traduit

    Theatre in Paris (1880-1914) : mirror of a society?


  • Résumé

    The study of the plays given in Paris between 1880 and 1914 and selected from l'illustration, its theatre supplement and the revue des deux mondes, shows that many foreign plays appear on the parisian stage : British plays in the 1880's, Scandinavian drama in the 1890's and Italian, German and Slavonic plays in the early twentieth century. Besides, French drama gives a reflection of reality through middle class eyes. In term of numbers the first social group on the stage, the middle classes, are also represented in a favourable light. The other social groups (nobility, peasants, the working class and artists) looked at from the middle class point of view, are laughed at, despised or hated. Finally the mains reasons for middle class fears appear on the stage : social problems, religious preoccupations, questions about the emancipation of women and children from male authority, the legalization of divorce and specially patriotic fears in a period which is more and more characterized by international tensions between France and Germany in the immediate pre-first-world war period.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (700 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 432 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2176
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5645
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 15350
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.