Les barrieres du desir : le corps et ses limites

par Geneviève Guétemme

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Pierre Baqué.

Soutenue en 1997

à Paris 1 .


  • Résumé

    Comment l'etre se presente-t-il face a l'autre ? la question est ici envisagee a travers l'analyse d'un ensemble de compositions qui figurent des corps humains, entiers ou partiels, dont l'epaisseur et le rapport au cadre sont toujours mis en valeur. Ces compositions proposent une approche particuliere du corps humain, du tableau, de la notion d'espace et de l'acte pictural. Le corps et le tableau sont apprehendes comme des ensembles spatialises, solidement contenus, mais toujours tendus vers une extreme limite au dela de laquelle tout devient autre et par la-meme dangereux et fascinant. Il s'agit de rester sur le bord. Blocage "a la limite" que des dispositifs plastiques tels que le gras, l'enchevetrement textile, le noeud, la condensation ou la serie rendent nettement en donnant une cons orce et leurs moyens de pression. En fait, elles sont liees a l'humanite, a l'origine et a la fin de tout etre. Elles parlent de l'homme comme d'un systeme de bords face a d'autres bords et presentent la peinture, elle-meme fondee sur un ensemble de separations, comme le mode d'expression le plus approprie a une transposition de l'etre humain et de sa position dans le monde face a ce qui lui est autre. L'etre et la peinture sont presentes comme des ensembles suspendus, animes d'un mouvement de va-et-vient entre le desir et la peur : ils ne sont jamais surs de leur propre definition.

  • Titre traduit

    ˜the œbarriers of desire : the body and his limits


  • Résumé

    How doe the being face the other ? this question is dealt with through the analysis of a set of paintings which represent partial or entire human bodies whose thickness and relation to the frame is always emphasied. These paintings suggest a particular approach to the human body, the picture, the notion of space and the pictorial act. The body and the picture are seen as spatialized elements, firmly contained, but always aiming at an extreme limit beyond which everything become "the other" and thus dangerous and fascinating. The aim is to remain on the frontier and plastic means - such as fat, the entanglement of textiles, knots, condensation, or series - clearly convey this by materializing what is on the frontier. The limits are finally studied in themselves, in their flesh, thickness, movements and desires, in a word, in their own existence, strength and means of pressure. In fact, they present man as a system of frontiers opposed to other frontiers and painting (itself based on a set of separations) as the most appropriate way of transposing the opposition between the being (and his position in the world) and the other. The being and the painting are shown as elements suspended in their movement, coming and going from desire to fear. In fact, they never manage to settle their own definition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (401 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 175 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5631
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1984
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.