Les organisations paysannes dans la dynamique du changement social : le cas de la moyenne vallee du fleuve senegal

par CLAIRE TARRIERE DIOP

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Maxime Haubert.

Soutenue en 1997

à Paris 1 .


  • Résumé

    Des enquetes menees en 1992-93 dans la communaute rurale de guede ont permis de caracteriser le phenomene organisationnel actuel, en centrant notre analyse non sur un type particulier d'organisation paysanne (op), mais sur les articulations inter-op et sur la place des op dans les strategies d'acteurs. Notre question principale est celle de la signification sociale des op. En particulier, quel est le role des op dans les processus de restructuration sociale en cours dans les campagnes africaines ? quels sont les enjeux de cette nouvelle dynamique organisationnelle ? a travers cette etude, nous voulons montrer d'une part que derriere la diversite des op, il y a plus qu'un ensemble atomise d'op sans lien. Meme si certaines op comme les associations villageoises de developpement ou les federations de niveau national ont un role particulier, l'ensemble des synergies existant entre les op, et entre ces dernieres et les autres acteurs, participent a la construction d'un mouvement paysan. D'autre part, a travers les op, se jouent un certain nombre d'enjeux socio-politiques, tant au niveau de la societe villageoise (a la fois reproduction et innovation dans les rapports sociaux, phenomene de leadership) qu'au niveau de la societe globale (relation etat-paysan). A ces deux niveaux, les op sont a la fois le resultat et le moteur du changement, mais aussi un moyen de gerer le changement social.

  • Titre traduit

    Peasants organisations in the dynamics of social change : the case of the river senegal


  • Résumé

    Inquiries made in 1992-93 in the rural community of guede have allowed to charaterize the present organisational phenomenon through our analysis focused not on a peculiar type of peasant organisation (po), but on the inter-po articulations and the place of the po in the actors strategy. Our main question is about the social meaning of the po. Specifically, which is the role of the po in the ongoing process of social restructuration in the african countrysides ? what are the stakes of these new organisational dynamics ? with this work, we want to show on one side that behind the diversity of the po exists more than a scattered whole of po without links. Even, if certain po like the village associations for development or the federations at a national level play a peculiar role, the number of synergies existing between the po as well as between themselves and the other actors plays a part in the construction of a peasantry movement. On the other side, through the po, a certain number of sociopolitical stakes are played, as well at the level of the village society (at once reproduction and innovation in the social relations, leaderschip phenomenon) as at the level of global society (state-peasants relations). At these two levels, the po are both the result and the engine of change, but they are also a mean of managing social change.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (765 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 187 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : CEAF B 20304 1-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.